Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 13:34

 

inspiration.jpg

 

 

Je suis bloqué dans mon bouquin. Ça arrive, parfois. Je sais que ça arrive. Il n'empêche, on s'installe tous les jours à sa table, l'esprit vide, sans rien faire, toujours prisonnier de sa machine à écrire. Chacune des journées ainsi passées est un enfer d'un genre bien particulier. Chaque question qu'on se pose est une petite blessure en soi. Pourquoi est-ce que j'écris ce livre ? Est-ce si important ? Est-ce que j'y crois ? Alors, on se lève, on allume une cigarette. On range un peu. Impossible de se concentrer suffisamment pour lire un livre. Le journal ? On n'y comprend rien. Voilà. Alors, on ressort. On va faire un tour dans les librairies du quartier. Que de livres, que de livres ! Qui les écrit ? Comment ? Pourquoi ? On revient devant la machine à écrire. On repart du début, on lit la première page... Moi, je crois que l'art, ou essayer d'en faire, c'est le fruit du désespoir, oui, du désespoir, bien plus que de la vanité, ou de la conscience que nous sommes mortels.

 

Moi, je pense que le succès, ça n'existe pas (il va sans dire que la publication d'un livre, ce n'est jamais que le franchissement d'un obstacle social, que ça n'a strictement rien à voir avec l'écriture). Toute écriture aboutit à un échec, plus ou moins grand. Rien jamais ne décolle vraiment. Non. Ce n'est pas exactement ça que je voulais dire...

 

Ce que je veux dire, c'est qu'une fois qu'on part à la recherche d'une vérité, on peut s'en rapprocher, oui - un peu plus près hier qu'aujourd'hui, ou la semaine prochaine que cette semaine. MAIS la vérité, on ne l'atteint jamais, il n'y a jamais d'orgasme. On espère toujours cette fièvre, on y touche, parfois (c'est peut-être ça, l'inspiration ?), mais jamais on atteint ces sommets de la mort, de la naissance...

 

 

Avant qu'on n'accepte mon premier bouquin, et jusqu'à ce que je commence le deuxième, ce que je recherchais, c'était la gloire, une place au soleil. Qu'on parle de moi. Tout ça, quoi. Mais, aujourd'hui, ça ne m'intéresse plus, je n'y pense plus guère. Ce sont des choses en soi dérisoires. Pire encore : toute la célébrité, tout l'argent du monde ne valent pas tout ce qu'on souffre pour mettre au monde un roman (même la joie impure de le voir publié, c'est rien du tout, des aspirines à un cancéreux). Alors, pourquoi est-ce que j'écris ? Eh bien, vraiment, je n'en sais rien. Je peux donner plein de raisons, mais elles seraient trop "réfléchies", à demi vraies seulement. Ce que je peux dire de plus sincère, c'est : " Parce qu'il le faut ".

 

 

 

 

 

Mordecai Richler

Survivre, etc....

Traduit de l'anglais par Béatrice Dunner

 

 

 

 

 

 

Des questions ? Ou un simple besoin d'affection ? Rejoins Stoni sur Facebook !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

test 20/03/2013 23:33


perso j'écris parce qu'un jour un enfant rêvait de ça


Il se regardait dans le miroir et "savait" qu'il sera  un jour écrivain


Alors j'écris pour ce gamin, et depuis que j'éccri, je lis moins, j'ai le même type de palisir en écriture qu'en lecture sauf qu j'en chie (ça ressemble plus à une grossesse) 


mais des espoirs de renommée, de reconnaissance, me visitent parfois et j'ai un petit sourire satisfait 


 

Stratus Cajun 21/02/2013 10:27


J'adore en chier dans l'écriture. Plus je rame, plus je jubile au moment où la chose s'accomplit. C'est parce que je suis une adepte de Jésus (la multitude des douleurs attend le pécheur).
Lorsque j'ai pondu ma prose (merveilleuse comme il se doit), je touche la satisfaction jusqu'à l'écoeurement (d'ailleurs mes proches hochent la tête de gauche à droite en demandant des
nouvelles de mes "chevilles" - ce que je trouve petit pour ma part - évidemme je me défends bec et ongles de toute vantardise par pure muvaise foi). Les autres n'ont pas à participer à votre
réjouissance car l'écriture est un travail solitaire alors le bonheur de la chose l'est aussi - juste pour notre délicieuse petite gueule de scribe au taquet - Ouai, il faut en chier, c'est
meilleur ! Réjouissons-nous ! Je pue l'autosatisfaction ? C'est pas faux, mais ça fait du bien.

ludovic 20/02/2013 20:51


François Merlin n'est pas loin. Manque que la jolie voisine pour l'inspiration.

Kaleidoscope 20/02/2013 15:39


Ah mais - je répète - j'ai pas dit que le pauvre ecrivain en bave plus que les autres, juste qu'il bosse beaucoup tout seul et que c'est parfois chiant et déprimant c'est tout. Faut pas chercher
plus loin que ça, je voulais juste déglamouriser la création quoi.


De deux, le gars ou la nana qui regarde Plus belle la vie, c'est moi quand j'arrête de passer tout mon temps libre à bosser sur un projet et que j'ai envie de me vautrer après être rentrée du
boulot. y'avait zero jugement, je voulais juste dire que c'est parfois triste de bosser plutot que de faire n'importe quelle autre activité plus cool ou détente.


De trois, j'avais bien compris le concept de la solitude inhérente à tout être humain. Moi je veux bien, mais solitude inhérente ou pas, sur un plan stricto concret, bah ça fait quand même une
sacrée différence d'être accompagné dans la vie ou pas...

alouette 20/02/2013 15:15



Kaleidoscope, je n'ai jamais comparé mais abordé la question de la solitude;  tu saisis la question par la  forme ( mener
un projet ensemble, parler avec un collègue , etc ) quand je tentais maladroitement de parler  du fond. Le fond c'est qu'un humain est seul et que je reste persuadée ( vieille bête que je
suis ) qu'il n'y a que des nuances; nous sommes  si  parfaitement et ordinairement humain. Et c''est là que je ralote ( gentiment, hein ) contre cette idée du pauvre écrivain qui en
baverait plus que les autres. Il en bave. Comme tout le monde et baste.La solitude du coureur de fond, c'est pas rien non plus et je pourrais te parler de la solitude de la caissière de
supermarché.


 


Et on sait quoi du type ou de la nana qui regarde plus belle la vie ? Bien sûr, ce n'est pas à toi précisément que je pose la question, je ne me le permettrais pas, mais  ceux qui se
pensent si différents, qui imaginent que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, sans questions, sans angoisses, sans envies d'autre chose parce qu'on regarde Plus Belle la Vie. Et
ça c'est une belle ânerie.


 


;)

Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss