Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 11:37

 

 

 

 

  Maintenant, camarade lecteur, que tu sais tout sur la rémunération d’un auteur, tu pourras apprécier à sa juste valeur cette anecdote.

 

Ok, les gens croient que les auteurs gagnent correctement leur vie (genre un SMIC tous les mois : si seulement !).

 

Ok, tu leur expliques que non, ça ne se passe pas comme ça, nous ne sommes pas salariés, etc.

 

Normalement, ton interlocuteur est censé comprendre, à ce stade : « les auteurs gagnent bien mal leur vie et c’est pour ça qu’ils ont souvent une activité connexe. »

 

Normalement.

 

Mais non.

 

 

 

Là intervient l’histoire du médecin généraliste (et c’est pas une blague, même si ça fait début de blague de Toto).

 

 

 

 

Mon médecin généraliste, je le connais depuis que je suis tout petit. Genre, il m’a vu grandir et tout. Je le kiffe trop ce mec.

 

Sauf qu’il part en vacances, de temps en temps.

 

L’autre jour j’appelle pour prendre rendez-vous et le répondeur me dit qu’il s’est cassé en congés. Aaah non.

 

Du coup je dois me rabattre sur l’autre gus qui partage son cabinet (et en même temps voir le remboursement de la Sécu me passer sous le nez – comme si c’était ma faute si mon médecin généraliste déclaré part à Punta Cana !).

 

J’arrive au rendez-vous. L’autre médecin, meskin, il fait pitié, il est tout gris et il a l’air déprimé et tout.

Il me demande ce qui m’amène.

- Ben en fait je voudrais des trucs pour dormir, je dors pas.

- Pourquoi ne dormez-vous pas ?

- Sûrement parce que je suis stressé.

 Le mec a l’air super concerné et inquiet.

Du coup je précise :

- Non mais ne vous faites pas de mouron, je vais bien, mais en ce moment je travaille BEAUCOUP, et je crois que je sature, ça fait super longtemps que je me suis pas arrêté, donc je dors pas. C’est pas plus grave que ça.

 - Vous travaillez beaucoup beaucoup ?

 - Ouais, de onze à treize heures par jour.

 - Mais vous faites quoi comme métier ?

 Et là, spontanément, je dis ce qu’il ne faut JAMAIS dire à un médecin : écrivain.

Le type décille. Blanchit.

Encore perdu une occasion de fermer ma gueule.

La dernière fois que j’avais sorti ça à un toubib, le mec m’avait cuisiné pour savoir si, par hasard, je n’étais pas drogué ou alcoolique…

 - Vous passez onze heures par jour à écrire ?

 - Euh, non, mais en fait je suis aussi salarié à côté et…

 C’est parti pour s’embourber un quart d'heure durant dans la description de mon quotidien. Pourtant, c’est pas compliqué : UN JOB POUR MANGER ET MON JOB D’ECRIVAIN. Voilà, ma journée est coupée en deux.

Je lui dis, tout ça.

 - Mais pourquoi vous avez besoin d’un emploi salarié ? Vous ne gagnez pas votre vie avec vos écrits ?

 Consternation, quand tu me tiens !

 - Wallah ça non !

 - Mais alors c’est votre hobby, l’écriture, et vous n’êtes pas édité ?

 - Euh, si, je le suis. Mais c’est très dur de gagner sa vie quand on est auteur, il faut vraiment vendre beaucoup de livres…

 - Combien ?

 - Je sais pas, trente mille, quarante mille… Et puis ça impliquerait qu’on écrive un livre par an à peu près, et comme on est pas des machines…

 - Vous avez du mal à vous faire connaître, c’est ça ?

 Oh putain. Il a rien compris.

Et il est à deux doigts de verser une larme sur le pauvre petit écrivain raté qu’il me croit être.

 - Non, c’est pas ça, mais même quelqu’un d’assez connu aura du mal à gagner assez de…

 - Mais vous êtes sûr que vous ne vous faites pas avoir par votre éditeur ?

 - Ah non, ça j’en suis sûr…

 - C’est terrible quand même ! J’espère que vous réussirez à vous faire connaître, un jour.

 Style super apitoyé, le type.

Il commence à m’énerver.

 - Vous avez la CMU ?

 - Quoi ?

 - Vous devriez prendre la CMU.

 - Mais j’ai une mutuelle, regardez je…

 Je lui sors ma carte de mutuelle. Peine perdue.

 - Mais vous devriez prendre la CMU, plutôt qu’une mutuelle ! Tous les soins sont gratuits, la CMU a été conçue exactement pour des gens dans votre situation précaire. Vous avez un domicile fixe ?

 J’éclate d’un rire nerveux.

 - Euh, écoutez, je crois qu’on s’est mal compris. J’ai des revenus, pas énormément d’accord, mais j’ai un salaire, et je vis avec quelqu’un, donc ne vous inquiétez pas, je ne suis pas à la rue, tout va bien…

 - Je vais vous donner des antidépresseurs remboursés par la Sécurité Sociale.

 - J’ai pas besoin d’antidépresseurs ! Tout ce que je voudrais, c’est des somnifères, rien d’autre !

 - Enfin, vous traversez une phase difficile, vos livres ne se vendent pas et…

 - Mais si mes livres se vendent ! que je m’écrie (je suis très susceptible à ce sujet).

 Le gars adopte une mine interdite, qui signifie « oh le pauvre petit miséreux, quel déni il fait ».

 - Je vais vous donner des adresses de pharmacies où acheter des médicaments beaucoup moins cher qu’ailleurs. Vous n’êtes pas dépendant aux drogues ou à l’alcool ?

 Je secoue la tête et ne dis plus rien.

Dans le genre dialogue de sourds…

J’empoche une ordonnance inutile pour des médicaments que je ne prendrais pas, accepte les brochures sur la CMU et les allocations sociales, et prends la porte, résigné.

 

Cet épisode magnifique vous était envoyé depuis les tréfonds de ma praxis littéraire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Machin truc 03/03/2011 16:31



Bonjour,


Je viens sur ce blog en provenance d'un autre blog sur lequel le votre est référencé.


J'ai bien aimé et, si vous le permettez, je reviendrai.


Merci.


 



alain 01/03/2011 14:00



mon courage se réduit cependant à l'aveu que j'en ai fait de n'y être allé qu'une seule fois, zelmut



Zelmut 01/03/2011 11:47



Clopine et Alain, je trouve ça très courageux de votre part de dire sans honte que vous consultez un psy ! Vous avez raison, il faut briser le tabou.



paniss 01/03/2011 11:15



alors ton cas est désespéré...


ah, j'y pense: peut être la Princesse de Clèves? ou
peut être le dernier discours de Fidel Castro??? il faut tout essayer...



stoni 01/03/2011 11:10



Paniss, j'ai déjà essayé Kant, Jankelevitch, je te jure ça marche pas...



Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss