Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 12:43

 


 

 

Hier, le maire écologiste de Sevran proclamait à la face d'un monde oscillant entre la perplexité et la terreur qu'il souhaitait la « dépénalisation » du cannabis.

 

Eh bien, cela m'a fait penser que, depuis fort longtemps déjà, j'ai bâti tout un programme sur la drogue, que j'appliquerai lorsque je serai hissé au pouvoir (soviétique) après une révolution marxiste-stoniste-léniniste.

 

Bien entendu, amis lecteurs, comme vous constituez le fort de mon noyau militant (je pense notamment à tous ceux qui relaient mes articles via facebook), je vous mets dans le secret. Cette mesure qui révolutionnera la France, et j'ose même dire, le monde, doit cependant rester entre nous. Je crains que cela n'effraie les Français.

 

 

 

 

 

Stéphane Gatignon n'a pas de couilles (et moi si !)

 

 

gatignon.jpg

 

 

Le maire de Sevran, Stéphane Gatignon, s'est monté un super coup de pub avec son bouquin (pondu par un nègre en six semaines) « Pour en finir avec les dealers ».

Moi je connaissais « Pour en finir avec le jugement de dieu », d'Artaud, qui est tout de même autrement plus marrant et dialectique. Mais passons.

 

En gros, Stéphane joue son gros rebelle de la téci en baragouinant « ouais il faut dépénaliser le cannabis meeeec » (et il t'envoie un nuage de fumée cannabique en pleine gueule, histoire de ponctuer la fin de sa phrase).

 

Sauf qu'il y a un problème.

Stoni est toujours là pour déceler les problèmes.

 

Le problème c'est que Stéphane Gatignon est un renégat de premier ordre. Ancien membre du PCF, il se casse en novembre 2009 pour rejoindre la clique super rigolote de Europe Ecologie. Bon déjà ça porte à la méfiance.

 

En outre, son petit refrain de dépénalisation ça fait au moins quarante ans que des soi-disant progressistes nous cassent les couilles avec.

Ce que j'aime pas, dans cette proposition, c'est son côté pas fini. Putain ça sert à rien de dépénaliser le cannabis ! Il faut vraiment être has been, ou complètement à côté de la plaque, bref, ignorant tout de la réalité des drogues, pour suggérer un truc pareil.

 

Moi, je suis du genre : tout ou rien.

J'aime pas faire les choses à moitié.

 

Avec Stéphane, ce qui se passerait, c'est ce qui s'organise à Amsterdam depuis une sacrée paye : un petit bordel généralisé permettant avant tout d'arroser l'Europe entière en came illégale. Chanmé ! Ou comment servir, par instinct de classe, les intérêts du capital.

 

Si tu dépénalises mais que tu ne nationalises pas, ça devient un marché. Et avec ce genre de substance, vaut mieux pas que ce soit un marché !

 

Autre souci : le cannabis, c'est la drogue idéale pour faire sa pub avec le coup de la dépénalisation, puisque ce n'est pas tout à fait une drogue. J'attends le mec qui aura les couilles de proposer la dépénalisation de l'héroïne ou du crack (de belles saloperies frelatées au possible qui tuent).

 

 

 

 

 

Stoni propose une vraie solution au problème des drogues !

 

 

 

La drogue, c'est de la merde, on est d'accord. Pourquoi ? Parce que c'est illégal et que c'est de mauvaise qualité.

 

Je propose donc :

 

LA NATIONALISATION DES DROGUES,

DE LA PRODUCTION A LA MISE A DISPOSITION GRATUITE

 

 

 

A la base de cette mesure, un constat : il y a des gens qui veulent se droguer. Et on les en empêchera jamais. Comme avec l'alcool, ils ne se font du mal qu'à eux-mêmes. A la limite, pourquoi les en empêcher ? Au lieu d'interdire, aidons ! Au lieu de prohiber, produisons !

 

Camarades, allons au-devant du socialisme de demain !

 

 

 

Fi de propagande.

Mon programme se déroulera donc en plusieurs temps.

 

1 / Toutes les drogues (cannabis, ecstasy, héroïne, cocaïne, crack, LSD, etc) sont dépénalisées.

 

2 / Les stocks de came saisis par la police et les douanes sont nationalisés et constituent notre premier fonds.

 

3 / Je prononce l'amnistie générale des « travailleurs de la drogue » non encore emprisonnés (dealers, grossistes, pourvoyeurs, importateurs, etc.). J'appelle ces gens à rejoindre, s'ils le souhaitent, la Structure d'Etat des Drogues (la SED), où je leur accorde un statut de fonctionnaire.

En effet, ces gens-là sont les mieux formés et les plus au courant des drogues. Et j'ai besoin de gus pour distribuer la came.

 

4 / La SED ouvre dans chaque canton administratif un Centre de Distribution. Ces établissement comporteront également un psychiatre, un médecin, une infirmière, une aide-soignante, des salles de shoot et un salon pour fumer tranquillou.

 

5 / Les drogués sont invités à se déclarer auprès de leur Centre de Distribution local, où ils s'enregistrent, déclarent la quantité de came quotidienne dont ils ont besoin (cela quelle que soit la came) et se font fournir à la fréquence minimum d'une fois par semaine (sinon ils empochent trop d'un coup et peuvent la revendre à l'étranger). Dans un premier temps nous leur donnons donc les drogues saisies par les autorités. Le personnel amnistié est présent pour les accompagner, sous la surveillance de professeurs de l'Education Nationale ou de fonctionnaires de police (et comment ça crée des emplois en même temps !).

 

Là, chose très importante : LA DROGUE EST GRATUITE.

 

Eh oui. Sinon ça sert à rien. Si la came est gratuite, tu annules toute possibilité de trafic en France.

 

L'âge minimum pour s'inscrire est de 13 ans.

 

6 / Je lance un grand programme agricole pour implanter des champs de came en France et je fais monter des labos pour produire la drogue de synthèse.

Putain en même temps je relance l'agriculture et la chimie. Trop fort.

 

L'objectif : une drogue de fabrication française, propre, calibrée pour une super défonce, sans produits de coupe dangereux pour la santé.

 

 

7 / L'exportation est totalement interdite. Tu veux te droguer ? Ok. Alors viens en France et aide-nous à construire le socialisme !

 

8 / Les visites régulières des drogués au Centre de Distribution ne nécessitent aucune prescription médicale. En revanche les médecins du Centre suivront les drogués jour après jour pour mieux les soigner.

 

9 / Toute production, importation, exportation, vente ou mise à disposition de drogues dans un cadre privé, échappant à l'Etat, est formellement interdite et durement sanctionnée.

 

A la fois, en distribuant gratuitement la came, le trafic privé devrait rester rare.

 

10 / Les drogues seront testées en laboratoire, puis par des volontaires soucieux d'épauler la mise en place du socialisme stoniste.

 

 

 

COMME TU LE VOIS, CAMARADE,

LA FRANCE ET LE MONDE COMPTENT SUR TOI

 

SOUTIENS STONI !

 

ET IGNORE LES MALANDRINS DE LA VEINE DE GATIGNON !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Xena 04/07/2011 15:43



la faut de frappe on aurat pu croire que je l'ai faite exprès, mais nan, même pas....



Xena 04/07/2011 15:42



Stoni, sans dec', je suis TROP D'ACCROD avec ton programme!



Oscar 06/05/2011 19:48



Le "s" oublié à "pluralité d'opinionS" serait-il en fait un lapsus révélateur de mes tendances secrètement totalitaires?


 


Non, soyons sérieux, peut-on contester la réailité de cette forme de démocratie "bolivarienne"?...


 


Même Guevara aurait peut-être évolué dans ses idées s'il vivait encore, comme Fidel l'a fait, peu avant de tomber malade et de céder le pouvoir, si je ne m'abuse, au sujet de la persécution
subie par les homosexuels à Cuba dans les années 60-70 (j'ai vu l'interview et je te certifie donc l'authenticité de ce fait: il les a reconnues comme ayant été, je le cite, une "terrible
injustice", même s'il a rappelé la mentalité machiste qui prévalait dans toutes les couches de la société)...


 


Ce qui ne signifie pas que j'accepte de mettre dans le même sac les idéologies qui défendent les privilèges d'une minorité et celles qui se fondent sur la justice sociale et la solidarité,


 


désolé mais sur ce point je ne puis changer, même si c'est actuellement dans l'air du temps (ce n'est pas toi bien sûr que visent ces propos; mais en considérant certains sondages d'opinion et
certaines évolutions politiques récents (sic), surtout dans la sphère dite "occidentale", je ne trouve pas matière à me réjouir....)



Oscar 06/05/2011 18:46



PANISS,


 


Je crois comprendre ton souci d'impartialité;


 


mais ne serait-ce qu'à cause de la liberté d'expression au Vénézuéla, et de la pluralité d'opinion qui y est acceptée au sein des médias, en particulier télévisuels, contôlés par de
puissants groupes financiers et très très majoritairement hostiles au pouvoir, j'ai du mal à considérer Chavez comme un tyran, vois-tu...


 


Mais je respecte ton opinion quelle qu'elle soit, essayant à ma modeste mesure de suivre le conseil d'un philosophe des Lumières ni athée ni rousseauiste, lui, (héhé, c'est le moins qu'on
puisse dire!!), selon lequel il faut se battre jusqu'à la mort pour que ceux dont on ne partage pas les idées aient le droit de les exprimer...


 


Enfin, "jusqu'à la mort"... pour ma part je n'irai peut-être pas jusque-là , courageux mais non téméraire, et n'ayant par ailleurs pas encore pu me procurer "Suicide, mode d'emploi", pour
pouvoir finir le combat le plus proprement possible aussi bien physiquement que psychologiquement (je rigole, encore que!!!..)



paniss 06/05/2011 18:22



Oscar: depuis quand excuse t'on un tyran par un autre tyran? as tu lu une seule fois sous ma plume un quelconque soutien, de près ou de loin, à un tyran? Chavez est un faux démocrate,
comme ses maitres Castro, Guévarra et consorts....


il faut appeler un chat un chat, un tyrant un tyran et faire des comparaisons du style que l'on faisait au temps de l'URSS "triomphante", à savoir "l'URSS pas terrible, d'accord, mais les
USA non plus", donc faire ce genre de comparaisons n'a aucune espèce de pertinence.
Et oui, l'ami Oscar, je fais des fixations (pas morbides) sur les tyrans, quelqu'ils soient et d'où qu'ils viennent... Alors, Chavez...



Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss