Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 18:08

 


 

Tout matérialiste, hyperréaliste radical, marxiste-léniniste, rationaliste ET amateur des Beatles se retrouve un jour confronté à la problématique inhérente à leur évolution artistique :

 

 

 

comment expliquer qu'ils aient commencé à faire de la musique « vraiment intéressante » (bonjour l'euphémisme) à partir du moment où ils ont aussi commencé à se camer ?

 

 

 

 

J'attends vos réponses.

 

Pendant un moment, ça m'a fait douter, et ont vacillé toutes les constructions mentalo-dialectiques sur lequel repose mon équilibre psycho-narcissique.

 

Vous comprenez, quoi.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oscar 04/09/2010 12:06



"Quant à...", pas "quand à...", grrrrrrrrrrrrrr!!!



Cat 03/10/2014 17:41

Des Beatles qui prennent rien , ça donne à peu prés ça:
Les Beadochons - Pas d'papier Water (Parodie de P… : http://youtu.be/WKLdvgfK1fI

Oscar 04/09/2010 12:02



Merci STONI pour ces renseignements même si, connaissant à présent le contexte de "Let it be", cette chanson qui par la tristesse poignante, déchirante, qui se dégage de sa mélodie elle-même
et à elle seule, a toujours été ma préférée des Beatles -oui, j'ai une attirance morbide pour la tristesse et cela depuis ma jeunesse, que veux-tu, on ne se refait pas-, je pleurerai
désormais en l'écoutant, au lieu de seulement être triste!


Merci aussi concernant "House of the rising sun", je croyais que "the animals" en étaient les auteurs. Si elle dénonce les tripots, pas de problème, si par contre c'est une maison de prostitution
qui est visée, un tel moralisme gâcherait un peu à mes "yeux" la beauté de la mélodie.


Quand à "Resistance", c'est beaucoup plus récent et même "actuel", d'une tristesse cette fois lourde et puissante teintée de mystère et d'énigme dans les paroles, mais comme je sais que très
sainement tu fuis comme la peste les oeuvres "sombres", je ne te conseille pas de l'écouter sur youtube, lol!!


Et note bien qu'il n'y a aucune raillerie cachée dans ces derniers propos, car je confesse tout à fait sérieusement qu'il y a un côté morbide -comme dans l'usage immodéré des drogues
dures!-, dans l'attirance pour les oeuvres noires ou du moins très tristes!



stoni 04/09/2010 10:48



Salut Oscar,


 


let it be et hey jude ont été écrites pendant la période came, mais par Paul McCartney qui, lui, se limitait à l'herbe, surtout qu'il venait de rencontrer Linda Eastman il s'était un peu "rangé"
tu vois. Pendant ce temps John et George carburaient à plein.


Pour l'anecdocte, Let it be est une chanson que Paul a écrit pour sa maman, décédée quand il était encore très jeune (je crois 12/14 ans). quant à Hey Jude, elle s'adresse à Julian, le fils de
John issu de son premier mariage. John avait plus ou moins abandonné sa première femme et son fils pour Yoko Ono, et Paul allait leur rendre visite pour les soutenir. Julian était tout gosse
encore, d'où la chanson "Hé Jude, t'en fais pas, c'est pas ta faute, t'y es pour rien mon pauvre vieux." Au début la chanson s'appelait Hey Jules (de Julian), mais Jude sonnait mieux et je pense
que Paul ne voulait pas nommer précisément le petit garçon. Donc voilà.


House of the rising sun est un standard folk américain, il n'y a pas d'auteur identifié de cette chanson.


Quant à Muse je ne connais pas désolé.



Oscar 03/09/2010 22:57



Hey, STONI, peux-tu me renseigner sur un point qui m'intéresserait:


quand  les Beatles ont composé "Let it be" et "Hey, Jude", c'était avant ou pendant laur période de drogue? Et pour "House in the rising sun"?


Oh merde j'oubliais que cette chanson-là pour être belle n'est pas d'eux cependant, dire que j'allais encore te poser la question pour "Resistance" de Muse, je dois être vraiment défoncé ce
soir!!



Jean 15/08/2010 19:26



Perso je n'ai jamais trop aimé les Beatles qui ont toujours surfé sur les tendances du moment (les gentils garçons, les pacifistes, les drogués,...).


Le seul qui soit sorti du lot c'est Paul Mac Cartney, surtout après la séparation du groupe...



Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss