Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 18:37


stoni_mazauric.jpg


Pour « Claire 1987 ».


On sonne à ma porte, un après-midi.

Dans l'œilleton, je discerne une jeune femme à l'air perdu (et non pas un pompier bardé de calendriers).

J'ouvre.

- Bonjour ! Je fais un sondage sur la lecture, vous auriez quelques instants pour répondre ?

Elle tient un papelard rempli de cases où cocher où je déchiffre, à l'envers, le logo de France Loisirs. Puis, sous son papelard, je devine une liasse de prospectus.

Visiblement, il ne s'agira pas que d'un sondage. Mais elle a cet air perdu, elle se force à sourire, et je n'ai pas le cœur assez dur pour la planter à ce stade, tout de suite, sans humanité(s).


Pour mes lecteurs étrangers à la France et à sa magnifique culture de vente par correspondance, France Loisirs est un catalogue de produits culturels.

Vous vous inscrivez, et vous recevez ledit catalogue. Des bouquins grand public, ou des classiques. Comme ce sont de grands formats, ça vous coûte une tuile. Et, chaque mois, vous recevez la sélection du mois, que l'on vous facture, que vous vouliez le bouquin ou pas.

Une belle arnaque, en somme.

Je connais bien le principe de France Loisirs. Au lycée, certains de mes poteaux s'y étaient abonnés – sous mon influence néfaste, ils étaient entrés dans une phase « je veux me culturer bordel de merde ». Dès qu'ils eurent la mauvaise surprise de recevoir la première sélection du mois, et surtout de recevoir la note afférente, ils vinrent pleurer dans mon giron, histoire que je règle la chose. J'avais alors, dans mon adolescence ô combien tumultueuse, la réputation d'être procédurier. A mes heures perdues, j'excellai dans la rédaction de courriers de consommateur indigné, histoire de taper un remboursement ici et là, ou de récolter les excuses d'une société dont la publicité à la télévision m'avait « personnellement offensé ».

J'eus ainsi l'occasion de rédiger moult lettres de désinscription à France Loisirs.


La fille qui bossait pour France Loisirs, plantée sur le seuil de mon appartement, ne le savait pas.

J'acceptai de répondre au sondage sur la lecture.

- Vous lisez combien de livres par an ?

- Euh... Attendez faut que je calcule...

Tandis que je calculais, je ne pouvais m'empêcher d'observer sa tenue vestimentaire. Elle avait des lanières partout, qui pendouillaient. Ses bottes avaient des lanières partout qui pendouillaient. Son pantalon avait des lanières partout qui pendouillaient. Son manteau avait des lanières partout qui pendouillaient.

Je pensai que ça devait être coton à porter, dans la vie de tous les jours.

Cela dit, quand on porte des jeans slim, on ferme sa gueule.


Je revins à mon calcul.

- Ben... Euh... Deux fois... Ouais... Je sais pas, soixante-dix.

Elle décilla.

- Pardon ?

- Soixante-dix livres, approximativement.

- J'ai dit : par an.

- Oui, mais je lis deux livres à la fois. Un le jour, un le soir.

- Quoi ?

Elle clignait des yeux, complètement égarée.

- Ben en fait le jour, je lis un livre différent du soir. Le jour c'est dans les transports en commun, quand je déjeune... Le soir c'est au lit avant de me coucher.

- Soixante-dix par an ?

- Ben, ouais.

Je n'étais pas très fier de moi.

- Vous êtes prof, c'est ça ?

- Quoi ? m'étranglai-je.

- Vous êtes prof de fac, pas vrai ?

Je me demandai quel âge elle me donnait.

- Ah non non ! Je suis pas prof de fac ! Vous m'insultez, là.

- Non mais pourquoi vous lisez autant, alors ?

- Ben, comme ça, chais pas... c'est un peu mon métier...

- Vous êtes libraire ? Parce que, vous savez, la moyenne des Français, c'est deux livres par an. Vous vous rendez compte de l'écart ?

Là-dessus, elle me dégaina un diagramme illustrant la moyenne des Français, deux livres par an. Je consultai la chose en simulant l'étonnement.

- Ah oui, d'accord... Très bien...

- Alors, vous êtes libraire ? Ou bibliothécaire ?

- Non, j'écris en fait.

- Ah bon ?

- Ben ouais, je fais ça.

- Vous écrivez quoi ?

- Des romans...

Je suis toujours très gêné quand j'en parle, et je me balançais bêtement d'un pied sur l'autre, les mains dans les poches.

- Vous avez des fourmis dans les jambes ? s'inquiéta-t-elle.

- Non, tout va bien... Alors euh, c'est quoi la suite du sond...

- Vous écrivez quoi comme romans ?

Je lui exposai mon œuvre littéraire en quelques mots lapidaires.

- C'est vrai, vous vous moquez pas de moi ?

- Ben non...

- Ca alors, c'est la première fois que je tombe sur un écrivain !

- Ah...

- Vous devez vraiment aimer lire, hein ? Vous allez être très intéressé par ce que je vais vous proposer, après.

Elle semblait être convaincue par ce qu'elle disait, et cela m'attrista beaucoup.


Je pensais qu'elle était sûrement étudiante, en lettres, et qu'elle faisait ça pendant ses vacances scolaires. Parce que, ce genre de jobs, on ne les donne pas à n'importe qui. Chômage de masse oblige. Je voyais d'ici l'annonce de France Loisirs : « Embauche démarcheur H/F, bac + 2 mini, formation lettres appréciée, bonne culture générale, salaire 10 € / heure plus primes ».


Alors, j'avais cru qu'elle abandonnerait le truc, avec moi.

Un étudiant en lettres se doute qu'un auteur ne va pas s'abonner à France Loisirs.

Ben non.

J'ai toujours surestimé les étudiants en lettres.


- D'abord, je vais vous citer des genres, et vous allez me dire si vous les lisez : jamais, rarement, de temps en temps, souvent. Alors ! Littérature française.

- De temps en temps.

- Littérature étrangère...

- Souvent.

- Histoire.

- Souvent.

- Science-fiction.

- Souvent.

Elle énuméra ainsi ses « genres », puis conclut :

- Mais vous lisez de tout ! C'est la première fois que j'ai quelqu'un qui lit de tout !

- Ah...

- Alors là, ce que je vais vous proposer, ça va encore plus vous plaire. Vous connaissez France Loisirs ?

Elle dégaina son prospectus.

J'émis un sourire tordu.

- Ben oui, je connais...

J'avais envie d'ajouter : malheureusement.

- Vous avez déjà commandé chez nous ?

- Ah non...

- Vous connaissez des gens qui ont commandé chez nous ?

- Hum, oui, j'en ai connu...

- Vos parents ?

- Woula, non !

Imaginer mes vieux abonnés à France Loisirs, c'est comme imaginer Jean-François Bizot en train d'écrire au courrier des lecteurs de Télé sept jours.

Ça fait bizarre, quoi.

- Des amis ?

- Oui, c'est ça, en fait.

- Vous connaissez le principe ?

- Bon... Pour tout vous dire, j'achèterai jamais mes livres chez France Loisirs, c'est pas que j'en ai pas une bonne image, c'est qu'en fait ce n'est pas tout à fait mon...

- Mais vous ne connaissez pas tout ! Regardez. Vous qui aimez l'histoire... Quelle est votre période préférée ?

- La Révolution française, mais je ne crois pas que...

- Eh bien justement, une de nos meilleurs ventes, c'est ce livre.

Elle ouvrit son catalogue sur un truc de Max Gallo.

Wo putain.

Il va falloir lui expliquer.

- D'accord, mais en réalité ce n'est...

- Vous connaissez ce livre ? Vous l'avez lu ?

- Ça non...

- Et en littérature. Nous avons les meilleures traductions du moment. Et vous avez en exclusivité de grands auteurs français comme Anna Gavalda.

J'en plissai les yeux d'embarras.

- Vous connaissez Anna Gavalda ?

- Non.

- Non ?

- Je lis pas ce genre de choses...

- Mais c'est vraiment très réputé !

- Oui oui j'en doute pas... Ecoutez, je ne voudrais pas vous...

- Alexandre Jardin, aussi.

- Très bien, mais sincèrement je...

- Vous connaissez Alexandre Jardin ?

- Non.

- Non ? C'est impossible ! Vous êtes écrivain !

- Je lis plus des livres étrangers mais... non n'ouvrez pas votre catalogue, c'est pas utile...

- C'est la grande sensation : Connelly. Personnellement, j'ai adoré ! Vous m'aviez dit que vous lisiez souvent du roman policier. Alors ?

- Mais je ne lis pas ça.

- Si vous ne connaissez pas, c'est l'occasion de le découvrir !

- Non, c'est que je lis un autre... euh... je lis plutôt des auteurs comme Chester Himes, Harry Crews, c'est différent, ce n'est pas le même genre d'univers, je ne sais pas... en tout cas voilà...

Elle resta pantoise.

- Bon, et nos livres d'histoire, alors ? Avouez que le Max Gallo, vous ne l'avez pas lu !

- Non, parce qu'en fait, je lis des livres d'un autre... hum... niveau. Par exemple, sur la Révolution française, ce sont des ouvrages de recherche universitaire... et orientés politiquement... J'essayais de vous dire que France Loisirs, ce n'est pas fait pour moi. Je pense que c'est très bien pour d'autres lecteurs, peut-être moins exigeants, mais je suis désolé, je ne lis pas ce genre de livres.

J'étais très emmerdé d'avoir à dire ça.

Elle déchanta.

- Vous pensez que ce n'est pas d'un niveau intellectuel assez haut ?

Elle était terrorisée par la possibilité que je réponde oui. Et toute honteuse, aussi.

- Non, je pense que ça vise des gens qui n'ont pas la même façon de lire que moi. Je pense que c'est fait pour se détendre, et c'est très bien ainsi.

- Vous ne lisez pas pour vous détendre ?

- Si... Enfin, non ! Enfin, j'en sais rien. J'achète mes livres d'occasion, en plus.

- Vous ne lisez aucun des auteurs que je vous ai montrés ?

- Pas vraiment, non.

- Alors là, je ne comprends pas.

Elle était dépitée.

- Pourquoi pas Anna Gavalda ? Ce n'est pas bien, en vrai ?

- Je sais pas, je connais pas du tout...

- Mais pourquoi vous ne voudriez pas la lire ?

- Eh bien... Je lis autre chose...

- Bon... Je crois que je comprends. Je ne vous laisse pas de documentation ?

- Si ça peut vous aider, je veux bien la prendre.

- Oui, c'est toujours mieux qu'un refus, pour mes statistiques.

Je pris son dépliant.

- Mais sinon, vous pouvez me donner le titre d'un de vos livres ?

Elle n'était plus du tout dépitée.

Moi si, un peu, quand même.




 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Minou 29/01/2012 11:18


Disons que das les cas où ça ne marche pas, on gagnait du temps. Chose précieuse quand on est à la comission! ;)


 


Oui FL a de grosses lacunes, notamment en management. Quand une fille rentrait à Z (0 contrat) à la mi journée, le directeur payait le restau (imposé par ses soins) à celles qui avaient fait des
contrats, et laissaient les autres payer leur part. Puis rajoutait "J'ai un bon remède pour ça, vous rentrez dans le Kangoo et vous dites "je suis une grosse merde!". Pas mal. Puis d'une
délicatesse qui forme l'admiration en ce qui concerne la fin de collaboration avec les petites nouvelles... :)

stoni 29/01/2012 10:17


Merci Minou pour cette intervention, qui nous apporte le second point de vue nécessaire à l'élaboration d'un possible film à la Kurosawa sur cette affaire.


Eh bien, ma foi, comme tu peux le voir, je surestimais France Loisir dans sa perfidie ressources-humainienne !


En revanche, je crois que ta stratégie de dernier recours n'aurait pas marché avec moi...

Minou 27/01/2012 19:32


"Je voyais d'ici l'annonce de France Loisirs : « Embauche démarcheur H/F, bac + 2 mini, formation lettres appréciée, bonne culture générale, salaire 10 € / heure plus primes ».".


 


C'est en fait un job donné à... n'importe qui, ou presque: être jeune, présentable,
et avoir un vagin. Etudiantes en lettres, anciennes caissières, bref... Un poste faisant mirroiter un salaire élevé et beaucoup d'avantages. Mais il n'en n'est rien.


Les démarcheurs "France loisirs" ne sont pas payés à l'heure, mais au contrat (10€
brut par signature). Je ne comprends d'ailleurs pas la réaction de cette jeune fille, à l'époque où je bossais pour eux, je rpéconisais dans ce genre de cas: "Ah, vous écrivez... Bon, vous lisez,
je suis payée àla com, FL a changé, je vous propose de jeter un rapide coup d'oeil au catalogue. Voyages à prix très avantageux, livres à bon prix, 4 par an chez nous, et vous me faites
travailler. Alors, Monsieur, vous avez peut être un coin de table pour que l'on voit ensemble les conditions d'adhésion? :)". Ca marchait dans 80% des cas comme le vôtre. Plus sincère, plus
concis, moins "démarcheur qui récite son plan de vente à al virgule près".

Stoni 29/01/2010 13:23


Oué Overblog c'est souvent qu'il est à la ramasse pour mettre à jour les commentaires, mais bon !! Il fait ce qu'il peut le pauvre !


Oscar 28/01/2010 23:07


J'ai rien dit, tu n'as rien escamoté, je suis juste un con pétant en informatique et j'ai regardé au mauvais endroit où il n'y a que les 4 premiers commentaires! Pour cette nuit je renonce à
comprendre, accepte mes excuses les plus plates et je souhaite qu'en rêve tu baiseras avec un ange autrement plus sexy que Joséphine!


Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss