Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 13:47

 

 

 

 

En ce moment, la vidéo d’une émission télé circule sur le ouaib. Sommairement intitulée « jeunes cons de droite », il s’agit d’un plateau où Jean-Luc Mélenchon répond aux questions d’un jeune public, dont des « jeunes cons de droite ». Je l’ai vite fait regardée ce week-end.

 

 

 

 

Cette nuit, j’ai rêvé que, à la place de Mélenchon, j’étais confronté à l’un de ces « jeunes cons de droite ». Je n’aime pas l’idée de récupérer le rôle de Mélenchon, mais mon inconscient a des ambitions d’ordre mégalo-politique, il faut croire. Quitte à faire des rêves politiques, j’avais préféré celui avec Thomas Hollande... Fort heureusement, dans mon rêve de cette nuit je ne faisais que débattre avec ce « jeune con de droite ». Mes fantasmes porno-politiques se limitent aux sociaux-démocrates, aux trotskards et aux écologistes. Au fond, je dois être un mec assez « gauche plurielle ». Quoiqu’il y ait toujours une dimension belliqueuse dans mes visions porno-gauchistes. Je ne rentrerai pas dans les détails. Enfin.

 

Dans mon rêve, donc, le jeune con de droite entamait la discussion exactement comme dans la vidéo de l’émission. J’étais très calme de bout en bout. C’était étrange car je formulais très vite mes réponses, cela dans un français correct. En réalité, lorsque je débats avec quelqu’un, je perds assez vite patience et je ne me montre pas aussi efficace qu’à l’écrit – loin de là.

Le jeune lançait ainsi les hostilités :

- Stoni, que pensez-vous de cette immense majorité de Français qui profitent du système des allocations sociales ?

- Quelles allocations sociales ?

- Le chômage, par exemple. Une majorité des bénéficiaires de l’allocation chômage ne veut pas travailler en vérité et vous le savez bien.

- Ecoutez, avec 10 % de chômage, il est parfois très difficile de seulement travailler tout court. Dans ce contexte, vouloir travailler ou pas, c’est encore une autre question.

- Vous jouez avec les mots.

- Non, je remonte à la racine de votre assertion. Les faits avant les interprétations.

- Il y a trop de chômeurs qui refusent les offres de travail qu’on leur propose, voilà ce qui entretient le taux de chômage !

Là une jeune fille intervint, comme dans la vidéo :

- Mais quand on est surdiplômé, je suis désolée, on ne peut pas accepter n’importe quel travail de merde !

Je répondis aussitôt :

- Mademoiselle, je suis ouvrier et smicard, vos propos sont tout à fait blessants car je suppose qu’un travail de merde c’est un travail comme le mien.

- Mais non, je…

Le « jeune con de droite » revint à la charge :

- Stoni, expliquez-moi pourquoi aux Etats-Unis, où il n’y a aucune aide sociale, les gens travaillent plus et sont plus heureux que chez nous ?

- Ce que vous dites est faux.

- Ah bon ? Vous allez me dire qu’en France on est plus heureux qu’aux Etats-Unis ?

- Non, le problème n’est pas le bonheur. Je ne m’amuserai pas à quantifier l’inquantifiable… Le problème c’est qu’il existe des aides sociales aux Etats-Unis. Vous recourez à des lieux communs. Vous ne savez guère de quoi vous parlez, je le crains.

- Ah oui vraiment ? Des aides sociales aux Etats-Unis ? Citez-les moi ?

- Par exemple les food stamps, le Medicare, il existe également des allocations chômage. Je ne dis pas que la protection sociale aux Etats-Unis est efficace, je dis qu’il existe un Etat providence, aussi faible et précaire soit-il. Vos propos sont ineptes. Cela ne vous empêche pas, toutefois, de rester sur votre position qui, j'imagine, est libérale.

Le « jeune con de droite » n’était pas content. Je souris.

- Vous savez, je suis heureux de parler avec un libéral. C’est très rare, en France. Je préfère les gens comme vous aux militants de droite pseudo-gaullistes. Vous, vous êtes la droite telle qu’elle est vraiment. Vous ne mentez pas, vous allez droit au but, vous ne déguisez pas les intérêts de votre classe. Vous avez le courage de réclamer le véritable projet de votre classe sociale. Comme j’ai le courage de réclamer le véritable projet de la mienne, qui n’est pas la démocratie, la liberté, l’égalitarisme ou je ne sais quoi encore. Je réclame le communisme, via une dictature du prolétariat. Vous voyez, vous et moi, on se bat idéologiquement à armes égales. Comme vous devez être déçu par la droite française ! Et surtout par le peuple de droite français !

- Je ne suis pas toujours sur la même ligne, mais…

- Cette droite et ce peuple de droite qui autorisent encore que les enseignants du privé soient rémunérés par l’Etat ! Quelle honte, pour des vrais libéraux ! Toutes ces structures éducatives promptes à gratter les fonds publics, tout comme ces sales fainéants de pauvres le font avec les allocations chômage… L’esprit d’initiative et de libre entreprise de votre mouvement devrait s’insurger devant ce scandaleux assistanat. Moi aussi ça me fait mal que les pauvres financent vos écoles. Et ça me fait mal que les pauvres soient taxés afin que l’Etat verse des allocations familiales à vos foyers bien dotés. Oui, moi aussi, je pense qu’il y a des gens qui profitent du système. Vos parents ont-ils refusé de toucher l’allocation familiale ? Je le souhaite pour vous. Ce serait un poids bien lourd à porter.

 

 

Je me suis réveillé.

 

Il y a quelques jours, j’avais rêvé que j’étais rémunéré pour regarder des films X en avant-première, en tant que cobaye. Les responsables me donnaient des fiches où je devais noter mes impressions. Ces gens venaient régulièrement vérifier que je ne m’endormais pas. Les films étaient tous d’excellente facture. A la fin, le chef venait me féliciter en personne pour mes appréciations très bien rédigées. Je lui répondais : « oh mais vous savez c’est normal, le sexe c’est toute ma vie, donc je m’implique à fond dans ce travail. »

 

 

Si je pouvais revenir à ce genre de rêves agréables et intellectuellement récréatifs, ce serait très plaisant. Mais bon, avec la chance que j'ai en général.

 





Le même blog avec plus de trucs mieux

sur Facebook



Partager cet article

commentaires

stoni 08/06/2012 11:53


oui bien sur qu'il a eu raison de rester calme et je ne dis pas qu'il est mauvais. mais il se campe sur une posture "je suis pour le partage des richesses car je suis un partageux au grand coeur"
- posture de gauchiste - ce qui pour moi, d'un point de vue intellectuel et politique, ne va pas chercher bien loin. en outre, il laisse la jeune fille qualifier les emplois mal rémunérés de
sous-emplois, merci, les smicards apprécieront. un vrai représentant du prolétariat (ce qu'il n'est pas) n'aurait pas pu laisser passer ce genre de phrases. enfin, le parti communiste s'est
choisi le représentant qu'il mérite, je suppose.


enfin on se doutait bien qu'il n'allait pas parler dictature du prolétariat.

paniss 07/06/2012 15:02


suis pas tout à fait d'accord avec toi, camarade compagnon: en effet JLM a eu raison d'être calme face à ces jeunes couillons: leurs affirmations surtout au dénommé Etienne, étaient
tellement excessives qu'ils se sont tirés eux-mêmes une balle dans le pied: JLM n'avait qu'à les laisser dire leurs conneries, ce qu'il a fait avec calme. D'ailleurs tu auras remarqué que le
Etienne s'est fait remettre en palce par d'autres participants et que pour leur répondre il s'est enferré dans des histoires de téléspectateurs... vraiment je crois que JLM pour
le coup a réagi avec calme et modération: il ne lui servait à rien de s'exciter contre ces cexcités...

stoni 07/06/2012 10:31


je ne sais pas si la vidéo est "très intéressante", mais ce qui m'a marqué quand je l'ai regardée c'est que je trouvais les réponses de Mélenchon frustrantes. j'avais vraiment envie de répondre à
sa place,  je trouve qu'il s'est démerdé comme un manche. il a joué à fond le jeu du "gauchiste au grand coeur" ce qui arrangeait bien ces prétendeux "libéraux" (tu parles de libéraux,
parle-le leur de supprimer le coefficient familial à partir d'un certain niveau de revenus, ou de plafonner les allocs, tu vas les entendre...). il les a laissé dire des énormités et des
contre-vérités. j'espère du moins qu'il était lui-même conscient que c'étaient des énormités et des contre-vérités...


 

paniss 06/06/2012 19:11


j'ai regardé la vidéo que tu as jointe à ton billet: très intéressante mais surtout comme dit JLM à la fin, c'est caricatural, et il est vrai que certains des jeunes intervenants étaient
plus con que la moyenne, ou comme on disait dans la Royale: "con à bouffer de la bite"! ou comme dirait l'Ami Brassens:


http://www.youtube.com/watch?v=gznDOMKeWkA



Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss