Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 11:41

 

 

eclope.jpg

 

 

 

 

 

Le nombre improbable de visites d’internautes sur mes deux articles à propos de la cigarette électronique (le premier ici, le deuxième là) m’a incité à vous tenir au courant de mon sevrage tabagique.

 

 

« Sept mois plus tard… il ne fumait toujours plus. »

 

 

 

Le contexte

 

J’ai arrêté de fumer fin avril 2011. Pourquoi ? Je devais subir, fin juin, une opération bénigne mais mon chirurgien m’avait fermement interdit de fumer dans les trente jours précédents l’opération. Je m’y suis pris en avance et j’ai stoppé la clope soixante jours avant l’échéance de l’anesthésie générale.

 

Je fumais entre dix et quinze clopes par jour (Gauloises rouges).

Et je me rendais compte que, plus le temps allait, plus je fumais… Il y a quelques années, j’arrivais encore à me limiter à sept clopes par jour. Je tapais alors dans les dix par jour vraiment très rarement… Et, petit à petit…

 

Autre chose qui augmentait : le prix du paquet.

 

Je m’étais donc dit que, si j’arrivais à arrêter de fumer, ce serait bien, tout de même, de ne pas reprendre…

 

Je raconte mes débuts difficiles et mon apprentissage de la e-clope dans les liens donnés au début de cet article.

 

Où en suis-je sept mois plus tard ?

 

 

 

Sept mois sans une seule cigarette

 

Eh oui ! Sept mois ! « un truc de ouf » !!!

 

J’utilise toujours la e-clope. Mais, par rapport au début, je la fume beaucoup moins souvent.

 

En vérité, j’utilise deux sortes de e-clopes.

 

Une rechargeable pour chez moi.

Une jetable pour l’extérieur (qui traîne toujours dans les poches de ma veste).

 

Et la vraie clope ?

Elle me manque sans me manquer.

C’est difficile à exprimer.

Il y a une chose avant toutes les autres qui me manque : le plaisir exceptionnel de la clope. La e-clope ne te procurera jamais ce plaisir là. C’est comme un mini-mini-mini shoot d’héroïne. Tu prends ton briquet, tu grilles ta clope, tu tires une première bouffée… Ce plaisir, je ne le retrouverai jamais ailleurs.

Il me manque tant que, la nuit, je fais régulièrement des rêves où je fume une vraie clope – pendant quelques secondes je trouve ça génial puis je culpabilise comme un malade…

Autre chose, moins importante, qui me « manque » : la sociabilité générée par la clope. C’est con, mais ça joue. Fumer, c’est proposer aux collègues, aux potes : on sort fumer ? C’est partager quelque chose – surtout en ces temps de répression anti-tabac. Bien sûr, rien ne m’empêche de sortir avec les autres qui fument, mais bon. C’est pas pareil.

 

Soyons optimistes ! Passons aux avantages de la e-clope.

Si nombreux…

Mais pour être honnête, ce plaisir exceptionnel de la vraie clope, dont j’ai parlé quelques lignes plus haut, est si fort, si profond, que, je le crains, il pourrait un jour être capable d’annihiler, à me yeux, tous les bienfaits de la cigarette électronique. Traduction : j’espère que je ne le referai jamais, mais ça ne m’étonnerait pas que je refume des vraies clopes un jour.

 

Les avantages (parmi ceux qui me viennent à l’esprit, il y a en tant que j’en oublie forcément !), donc.

 

L’argent. Une fois la e-clope rechargeable achetée (comptez entre 50 et 100 €), je dépense à peu près 20 € tous les deux trois mois pour mes recharges de liquide…

Plus 10 € tous les trois mois pour ma e-clope jetable…

Avant, je dépensais au minimum 100 € par mois (deux cartouches de Gauloises).

Cela dit, il est vrai que je fume beaucoup moins souvent qu’avant. Enfin quand même c’est moins cher.

 

Pouvoir fumer aussi longtemps qu’on le veut. Fini l’œil angoissé braqué sur le contenu du paquet : putain il m’en reste que trois… Je prends ma e-clope et je fume quand j’en ai envie. Il faut juste recharger la batterie, ou changer la cartouche, si besoin est.

 

Pouvoir se mettre à l’intérieur d’un café, en hiver, sans être traumatisé par l’envie de sortir fumer une clope toutes les cinq minutes… Alors ça, ça a changé ma vie. J’ai pas mal de potes qui ne fument pas. Avant, je les saoulais pour qu’on se mette en terrasse, même par moins trente degrés. Maintenant, on est tranquilles bien au chaud. Je peux discuter des heures sans avoir envie de fumer ! Du bonheur.

 

Ne plus courir au seul bureau de tabac qui est ouvert le dimanche, ouais il est à trois kilomètres de chez toi mais faut absolument que t'y ailles vu que t'as plus de clopes…

 

Ne plus sentir mauvais… Je ne m’en rends pas compte mais je me sens plus propre.

 

Avoir les poumons plus légers (si on fait du sport c’est mieux non ?).

 

Se sentir sain (pour moi c’est assez important, j’aime bien manger des trucs naturels).

 

Pouvoir fumer chez les non-fumeurs (la e-clope n’a pas d’odeur, sinon un très léger parfum de caramel, pas désagréable).

 

Et petit plaisir personnel : pouvoir fumer à l’hôtel… sans être penché à la fenêtre genre en loucedé.

 

 

 

 

Mes e-clopes au quotidien

 

 

 

Mes Cigaltern jetables

 

Je les utilise uniquement à l’extérieur, ce qui m’évite de me trimballer ma rechargeable.

Je trouve le goût très bien. Rien à redire. Je les apprécie beaucoup.

En fin de vie elles ont moins de goût, mais franchement je les kiffe.

 

 

 

Ma Janty Dura 510 automatique

 

Camarade lecteur, tu trouveras sur ce lien la description de la e-clope rechargeable que j’ai achetée.

 

Une e-clope rechargeable, ça marche un peu comme un téléphone portable : il y a une partie dévissable que tu branches sur un chargeur et en une heure ou deux c’est marre.

 

Une autre partie est jetable : c’est la cartouche de liquide destinée à être transformé en vapeur. Je change mes cartouches tous les trois quatre jours je pense. Voire moins pour les semaines où je fume très peu.

Ces cartouches ont différents goûts et différents dosages en nicotine (nul, faible, moyen, fort).

 

Là, cette e-clope Dura 510, je dois dire que c’est ma seule source d’insatisfaction.

 

Je ne la trouve pas assez puissante, quand je tire (contrairement aux jetables). Je n’ai pas assez de fumée, et parfois je ne peux tirer qu’une toute petite bouffée, des fois encore rien du tout, puis des fois ça marche très bien. Globalement, elle me suffit assez pour que je ne l’ai pas encore changée, mais sincèrement je préfère mille fois les sensations obtenues avec les jetables.

 

En outre, je suis très mécontent du fournisseur. Je commande de temps en temps de nouvelles cartouches, en essayant de nouveaux goûts. Sur les deux ou trois commandes que j’ai passées, à chaque fois, il y avait des erreurs. Exemple : je commande un boîte de cartouche goût pomme nicotine fort. Je reçois à la place une boîte goût pomme nicotine faible. Je commande une boîte goût Ryan4 nicotine fort. A la place, j’ai une boîte Polarmint nicotine fort. La première fois, on se dit, bon, ils se sont trompés, c’est pas grave. Quand c’est systématique, c’est super relou… Surtout que je l’avais signalé par email…

Donc voilà, à ce niveau, pas content du tout le Stoni.

 

L’année prochaine, je voudrais m’acheter un autre modèle, plus puissant, chez un autre fabriquant.

 

Hélas !

 

Voilà un gros désavantage des e-clopes : parmi tous les modèles existants et leurs caractéristiques techniques, je ne m’y repère pas ! Jetez un coup d’œil à un site de distributeur, franchement, pour le non-initié, c’est du chinois… Y’a bien des forums d’utilisateurs, mais là encore, la plupart sont passés expert et parlent un jargon que je ne déchiffre pas (genre : « forcément j’ai transformé mon carbo en le faisant passer à 300 Hz, niveau cartouche j’ai pris du liquide directement NTP, ça donne ! » - oui mais encore monsieur ??? ).

J’ai cru comprendre que les modèles « ego » sont plus puissants – et forcément plus cher – je crois que bientôt je m’y intéressais sérieusement.

Difficile de faire un choix parmi tous les modèles et marques disponibles sur le web…

 

 

Comment tu fumes des cigarettes électroniques ?

 

Eh bien, on fume différemment.

 

Au niveau du goût, beaucoup m’ont dit que ça ressemblait au narguilé. Je suis d’accord. Et ça se fume un peu comme un narguilé : moins souvent que des clopes, mais plus longuement…

 

Je ne fume plus le matin avant d’aller au taf. Je ne fume plus après manger.

 

En revanche, je fume quand je travaille, et parfois quand je lis et réponds à mes mails (les seuls rituels que j’ai sauvegardés).

Je fume aussi, parfois (mais pas automatiquement comme avant), devant la télé.

Je fume quand je discute avec des amis.

Je fume sur deux ou trois heures, une taffe ici et là. Ce n’est pas comme une clope qui, une fois allumée, doit être finie. La e-clope n’a pas de début ni de fin. Elle s’allume quand on tire dessus, point barre (enfin, normalement, parce qu’avec la 510 Dura Janty c’est pas à tous les coups qu’on tire dessus – eh oui pas content le Stoni !).

 

J’ai toujours beaucoup beaucoup beaucoup de mal à me concentrer lorsque j’écris (c’est mon métier d’écrire)… C’est très dur de tenir sur de longues plages d’écriture comme avant, soit quatre cinq heures de suite. Maintenant, j’écris pendant deux heures grand maximum…

Mais je suppose que c’est juste une autre façon de travailler, sans stimulant nocif. En effet, le tabac me boostait à fond quand j’écrivais, je m’en rends compte maintenant.

 

 

Conclusion

 

Trop d’avantages pour laisser tomber la e-clope et reprendre les vraies clopes.

Mais une autre façon de procéder qui fait du bien à mon compte bancaire.

 

Et si jamais, lecteur, par hasard tu étais un pro de la e-clope, s’il te plaît donne-moi une idée de nouveau modèle plus performant dans les commentaires, ce serait super cool…

 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

stoptabac 17/10/2016 23:21

Bonjour,
Je suis coach spécialisé dans le sevrage tabagique et j'offre en ce moment une formation GRATUITE pour aider toutes les personnes désirant se libérer de la cigarette.

Venez assister vous inscrire ici pour y assister : https://formation.stoptabac.net/inscription-a-la-formation

Je publie régulièrement sur le blog www.stoptabac.net des astuces et des idées pour arrêter.
Alors je vous dis à bientôt sur le blog et dans la formation vidéo.

l-udv 31/03/2016 11:57

merci pour cet expérience et ces infos ^^

flo77150 05/02/2016 13:47

pas mal ces infos et intéressantes ^^

Laure 10/07/2015 16:28

Salut Stoni,
je t'écris ces quelques mots afin de te remercier. Je sors d'une osteotomie mandibulaire ( 9 jours post op ) et toutes mes pensées sont orientées sur clope...Un mec en terrasse avec un café qui fume sa clope me donne envie de hurler de désespoir tellement j'aimerais être à sa place, une pause pendant le taf, j'ai envie de pleurer tellement je rêve de fumer une bonne clope...Une balade, même de 10 minutes, insupportable ! Je n'ai pas la clope au bec...Au moment où je t'écris je vapote frénétiquement, ce goût sucré me gêne au plus haut point, zéro plaisir. J'ai noté en gros en rouge le jour où il me sera permis de refumer ( dans 7 jours ). Le chirurgien a pris un air consterné lorsque je lui ai posé la question, comme si je lui demandais dans combien de temps j'avais le droit de massacrer son travail. C'est affreux. Je sais que je vais reprendre. J'ai envie de reprendre. Je suis amoureuse de la clope, sans elle je me sens absolument vide. C'est un déchirement, comme quand tu retournes avec ton ex dont tu sais qu'il te fera un mal de chien. Ma hantise...Compromettre la cicatrisation, me retrouver avec les os de travers...je suis coincée !

stoni 15/07/2015 13:57

Arrête la clope bordel ! C'est trop cher pour ce que c'est !
Je sais que tu peux y arriver ! JE SAIS !

Ecig 16/03/2015 12:09

Félicitations ! C'est grâce à ce genre de témoignages que nous pouvons faire front face aux agitateurs et autres auteurs d'articles diffamatoires et anxiogènes sur le sujet. Merci à vous !

Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss