Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 15:26

 


 

 

Pour le salut de ma santé mentale et de mon quotient intellectuel (que j'espère situé autour d'une honnête moyenne de 100 points), cela fait longtemps que j'ai cessé d'acheter l'Humanité.

Au début, fraîchement encarté, je l'achetais comme ça. Limite tous les jours. Et ça m'a vite fait peur.

Ensuite, je l'ai acheté plus qu'une fois par semaine. Pour me marrer (ce qui n'est pas bien, je le sais).

Après, j'ai carrément arrêté. Ça me faisait même plus marrer. Autant vous dire que le sevrage n'a pas été difficile.

Bref.

 

L'actualité autour du Parti, je suis donc plus trop au courant.

Mais là, impossible d'échapper au sondage IFOP « Radiographie du Parti C... à la veille de la Fête de l'Humanité », la chose s'étalant partout, sur la page d'accueil Yahoo, sur lemonde.fr.

 

Franchement, je ne suis pas d'accord avec les analyses qui sont tirées par les journalistes.

 

 

« Un constat s'impose : il est éprouvant, psychologiquement, d'être communiste en 2010. »

 

 

Bon, là, je conteste pas. J'éprouve ça tous les jours, mon blog vous relatant l'épreuve par le menu.

 

 

« Pour 58 % des personnes interrogées, c'est "un parti condamné à disparaître". Pire encore, ils ne sont que 11 % à voir dans le PCF "un parti qui présente des solutions originales" contre 24 % en 1993." 

 

 

Seulement 58 % des personnes interrogées condamnent le Parti à disparaître ? Non mais franchement, les gars, c'est que dalle ! Moi j'aurais dit 98 % !

Grosso merdo, 42 % des sondés croient encore à l'avenir du PCF. Le truc de ouf !

 

11 % des sondés lui accordent « des solutions originales ». Même moi j'aurais répondu non à la question. C'est qui, ces 11 % ? Des catholiques portés sur la magnanimité ?

 

 

« Et si la moitié des personnes interrogées cette année-là [ 1993 ] le considéraient comme "un parti utile pour défendre les salariés", elles ne sont plus que 31 % en 2010. »

 

 

Quoi, un tiers de l'échantillon juge le Parti apte à défendre les salariés ? J'hallucine. C'est la fête du slob. Le Parti renaît de ses cendres !

 

 

 

« A vrai dire, ces pourcentage ne sont pas très étonnants au regard de la dégringolade électorale que le PCF a enregistré depuis une trentaine d'années. Celle-ci s'est amorcée lors de la présidentielle de 1981 avec la candidature de Georges Marchais. Il est vrai que dans les années 70, le secrétaire général du parti avait jugé "globalement positif" le bilan politique de l'URSS et avait soutenu l'intervention militaire soviétique en Afghanistan. »

 

 

Curieux, la journaliste n'a pas fait le rapprochement avec la compromission du Parti dans le Programme commun...

 

 

« Cette vision plutôt négative qu'ont les Français du PCF rejaillit sur l'opinion qu'ils portent sur les militants communistes. Alors qu'ils étaient 46 % à avoir une "bonne opinion" d'eux en 1993 (contre 42 % en 1986), ils ne sont plus que 27 % aujourd'hui. »

 

 

Ça, mea culpa, vu les commentaires et les messages privés que je reçois régulièrement, ce doit être la faute de mon blog.

 

Sérieusement, me basant sur ma propre expérience de militantisme, si j'avais dû me prononcer sur mon opinion vis-à-vis des camarades, ben... je sais pas si j'aurais répondu qu'elle était bonne.

 

 

 

Quand je constate qu'il y a encore 2 % des électeurs qui votent communiste aux présidentielles, moi, je suis soufflé. 2 %, c'est énorme. Et je ne suis pas ironique. C'est franchement un miracle.

 

Mais alors là, ces chiffres, ils me la coupent direct. C'est pas possible, le camarade Pierre Laurent a soudoyé les sondeurs de l'IFOP (et même les sondés, probablement).

 

 

 

 

Mis à part ça, je reste toujours communiste.

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Xena 21/09/2010 14:16



@ Clopine: hell yeah, Dutronc c'était magique. Charmeur, sexy en diable, super guitariste dans son groupe, humour, bref moi j'ai bien kiffé!


sinon le reste de la Fête, euh bof.


 


et bien le bonjour à Stoni, Oscar, Billy Alain désolée si j'en oublie, je retourne bosser hihi ^^



alain 18/09/2010 18:46



@oscar : c'est son style (Faulkner), le phrasé, dans lequel je n'arrive pas à me couler, j'ai l'impression de ne pas voir ce qu'il veut dire, de ne rien de ressentir en dehors d'un salmigondis
d'images qui s'entrechoquent, de façon un peu expressonniste (comme chez Döblin - Berlinalexanderplatz, autre pavé non terminé).


Hesse : tout est bon mais le loup des steppes et Siddartha sont de meilleures entrées, plus faciles et plus commerciales. J'ai une tendresse particulière pour le Jeu des perles de verres (autre
pavé atemporel à facettes poético-onirique (presque fantaisy), qui narre bien avant la lettre les tribulations d'un jeune mage dans un monde voué comme le nôtre à la futilité de la société du
spectale et du divertissement)



Oscar 18/09/2010 18:41



Il paraît qu'il y a même des gens à qui il arrive de pleurer "pour rien", et qu'on soigne à coups d'antidépresseurs que rembourse la Sécu, à 100% même dans certains cas: plus étonnant
qu'il y ait des déficits et des trous partout putain, "faut pas abuser non plus", comme dit "l'autre"!!...



Oscar 18/09/2010 18:22



LES PLEURS:


 


Oui, je reconnais que c'était excessif... et maladif...


 


Quant aux montagnes de bouquins pendant que... (je viens de lire le nouvel article) Bref...



Oscar 18/09/2010 17:36



A ALAIN


 


"Anna Karénine" oui, mais franchement ma lecture est si ancienne que j'aimerais reprendre ce roman, après avoir lu "Guerre et paix".


Qu'est-ce qui te bloque dans Faulkner, je serais curieux de le savoir? Tu ne trouves pas que son écriture, sa psychologie (pessimiste!!) et sa poésie somptueuse font penser un peu
à celles de Proust?


 


En plus c'est super émouvant SANS bien sûr un milligramme de mièvrerie nulle part!! Bien traduit, structure narrative un peu complexe mais grâce aux notes du traducteur Coindreau justement,
on suit très bien, "Le bruit et la fureur" par exemple, qui m'a proprement époustouflé!! 


(ce Coindreau aurait mérité une pension conséquente à vie, comme Vialatte par rapport à Kafka, pour avoir fait connaître le roman américain en France de façon aussi brillante: par exemple sa
traduction des "Raisins de la colère" est tout aussi digne d'éloges, et soit dit en passant, quelle oeuvre, ce roman de Steinbeck!!)


 


Ravi que Walser te plaise!! Je crois que le troisième roman connu s'appelle "L'institut Benjame(i?)nta", celui-là me reste à lire, en plus il y a des nouvelles, des sortes de textes entre la
poésie en prose et l'autobiographie, sans compter d'autres romans et textes divers qu'on a découverts après la mort de Walser sous forme de microgrammes, cette histoire de textes en
microgrammes lisibles seulement à la loupe est d'ailleurs stupéfiante en elle-même, tu peux jeter un coup d'oeil sur internet, je suis sûr qu'il y a des articles qui en parlent!!


 


Quant à Potocki, tu m'as convaincu, je vais commander la version GF en 2 volumes dès lundi à la Fnac, même si la lecture devra attendre un peu, j'ai prévu de lire entre autres "Le coeur est
un chasseur solitaire" et "Gatsby le Magnifique" après avoir fini "Les raisins"...


 


A propos de Hesse: jamais su par quel bout le prendre: si tu devais conseiller un ou deux de ses romans les plus typiques, le(s)quel(s) citerais-tu? "Le loup des steppes" par exemple?



Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss