Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 14:19

 

stoni-gene.jpg

 


Avec Aniki, nous regardons un documentaire sur Art Spiegelman.


A la fin, l'illustrateur témoigne :

- Je ne suis jamais en paix. J'ai toujours de l'angoisse. Quand je dessinais Maus, j'avais peur de ne pas le finir.

Face à l'écran d'ordinateur (nous n'avons pas de télé), je brandis ma cigarette en l'air :

- C'est tout à fait ça, mec !

Spiegelman se fout bien de ma réaction, puisqu'il poursuit :

- Quand j'ai dû dessiner la suite de Maus, j'avais peur d'en être incapable...

- Oh putain c'est ça !

- Chaque jour, j'ai peur de ne pas réussir à dessiner ce que je veux dessiner...

- Ouaaais !

- Quand Maus est sorti, j'avais peur de ne pas réussir à passer à autre chose...

- Exaaact !

- J'avais peur de ne plus être capable d'inventer autre chose...

- Putain mais c'est trop ça !


Tu es un jeune auteur, tu n'es pas encore édité. T'as peur d'envoyer tes manuscrits à des éditeurs. T'as peur de la réponse – négative – t'as peur qu'on te dise : arrêtez ça, c'est une catastrophe. T'envoies tes manuscrits et t'as peur. Tu guettes ta boîte aux lettres et t'as peur. Tu reçois des lettres de refus et t'as peur de continuer à écrire, malgré tout. Et puis un jour un premier éditeur te rappelle. T'as peur de ne pas être à la hauteur. T'as peur de ce qui t'arrive, t'as peur de ne pas réussir à tenir le coup. T'as peur de la réalité. T'as peur de ton livre. T'as peur de ton roman. T'as peur de ce qu'il te dit, l'éditeur. T'as peur de le décevoir. T'as peur quand tu retravailles ton manuscrit, de ne pas réussir à produire ce qu'attend l'éditeur. T'as peur quand tu rencontres l'éditeur.

Aujourd'hui encore, j'ai envie de vomir à chaque fois que je dois voir mes éditeurs.

Après tu signes ton premier contrat d'édition. Mais avant ça t'as peur. T'as peur de ne pas réussir à te rendre dans la maison d'édition pour signer. T'as peur d'être malade, ce jour-là. T'as peur de péter un câble, et de foutre ton poing dans la gueule de l'éditeur. De ne plus te contrôler. De tout faire rater. T'as peur de prononcer une phrase qui va tout foutre en l'air. T'as peur que ce soit pas le bon contrat, pas le bon éditeur, t'as peur de l'avenir.

Ensuite, t'as peur que le manuscrit final soit pas accepté. T'as peur que ton éditeur te fasse un coup de pute et refuse de sortir le bouquin. Pourquoi le ferait-il ? Tu te méfies de tout, et t'as peur. T'as peur qu'on modifie le texte sans ton accord. T'as peur de plus reconnaître le roman. T'as peur d'être déçu. T'as peur de ne pas être capable de retravailler le manuscrit final. T'as peur d'être incapable de faire bouger tes doigts, sur le clavier, au moment où tu te remettras devant ton traitement de texte, pour composer ce qui sera ta dernière version du roman. T'as peur du roman. T'as peur de tes personnages. T'as peur qu'ils ne t'obéissent plus. T'as peur de ce que les gens vont te dire. Parce que t'y penses un peu, quand même.

T'as peur de comment le livre va être reçu. T'as peur des avis. T'as peur qu'il n'y ait aucun avis. T'as peur de le voir dans une librairie.

Tu te dis : putain, mais comment j'ai pu me foutre tout seul dans une telle merde.

T'as peur quand tu te dis : quand le livre sera sorti, après, il faudra bien que je fasse autre chose. T'as peur de ne plus être capable de réécrire un autre livre. T'as peur d'avoir perdu ton imagination. T'as peur de faire moins bien. T'as peur de faire jamais aussi bien.

T'as peur quand le livre est diffusé. T'as peur qu'on ne te communique pas les vrais chiffres de vente. T'as peur parce qu'il faut te remettre au boulot. Sur autre chose. Où sont les idées ? T'as peur des lecteurs dans les festivals littéraires. T'as peur de les décevoir. T'as peur de soumettre un nouveau roman à ton éditeur. T'as peur de son refus. Mais quel nouveau roman, au fait ? Puisque t'as peur d'avoir perdu ton imagination...

Le soir, quand tu te couches, normalement, tu rejoins ton monde d'histoires, où tu inventes de nouvelles situations. Mais en ce moment, tu t'endors trop vite, et tu ne restes pas longtemps dans ton monde imaginaire. Ce n'est pas bien. T'as peur de perdre ton monde imaginaire.

T'as peur quand les éditeurs sont tous après toi pour récolter un nouveau manuscrit. T'as peur de ce nouveau manuscrit.

T'as peur, chaque jour, quand tu te mets devant ton traitement de texte.


T'as peur, parce qu'il y a toujours quelque chose à faire qui n'a pas encore été fait.


Cela dit, y'a pire comme situation, et si t'es pas trop con, t'en es conscient.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

stoni 03/02/2010 10:51


T'inquiète, j'assume mes paroles !


claude b. 03/02/2010 08:02


Stoni: je n'ai pas dit, ni même sous entendu que vous étiez con...


stoni 02/02/2010 22:13


Oué malheureusement c'est vrai, je suis con à ce point là - mais pas assez con pour ne pas être conscient qu'il y a pire.

Enfin bon ça m'empêche pas de dormir la nuit (et de m'endormir trop vite, comme je l'ai dit).


claude b. 02/02/2010 18:52


dites moi, Stoni, ce que vous avez raconté dans ce billet, c'est du vécu ou de l'imaginé? en tout cas, c'est plutôt bien tourné
bien à vous


Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss