Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 18:56



J'avais feint d'aborder, dans l'article Moi, Stoni, 25 ans, travailleur du privé, communiste, écrivain... les dégâts que peuvent causer l'hyperréalisme radical et le marxisme-léninisme sur un jeune esprit impressionnable.


Je viens de découvrir un autre exemple patent : le groupe de punk rock japonais nommé « The Stalin ».


Moi, Stoni, 25 ans, travailleur du privé, communiste, écrivain... était un faux livre où j'étais censé raconter toute ma vie : dites-vous que son contenu serait ni plus ni moins ce que vous pouvez lire – gratuitement – sur mon blog.


« The Stalin » ont choisi une autre voie : le rock déglingo.


Je vois souvent des adolescents, voire des adultes, s'épuiser à paraître, parfois même à être, des « rebelles ». Ce que je voudrais bien leur dire, c'est que le moyen ultime, le plus punk au monde, d'être un rebelle, c'est d'être communiste.

Quand vous êtes communiste, vous avez touché le fond ou culminé au sommet (ça dépend des jours) de la subversion : vous êtes un révolutionnaire.


Les membres de « The Stalin » l'avaient bien compris.

Le chanteur Michiro Endo, militant socialiste selon wikipédia, justifiait le petit blaze de son groupe par la phrase : « Le nom de Staline est haï par beaucoup de gens au Japon, alors, c'est très bon pour notre image. »

Plus tard, il précisera : « Je voulais aussi rappeler que toute bonne idée peut avoir des aspects pas trop rigolos ».

Voilà un garçon qui irait loin.



Avec « The Stalin », les pochettes de disques pouvaient vous faire vachement mal à la bite (vous en aurez la preuve ici), mais ils en créèrent également de très belles.

Admirez plutôt :





« The Stalin » est célèbre au Japon pour ses performances scéniques hors du commun, dont vous aurez un aperçu en cliquant sur ce lien.


Eh oui ! Comme moi, le chanteur de « The Stalin » était stal, portait des jeans slims, aimait le punk rock et avait un certain problème dans le bon équilibre de sa dialectique du frivole et du sérieux !

Une véritable petite monstruosité culturelle !


Je m'identifie trop sa mère.




Je tiens à rassurer tous les jeunes en quête désespérée de rébellion : quand vous êtes marxiste-léniniste, vous n'êtes pas obligé de faire des concerts en vous grattant les couilles pendant tout le long, ni même de vous bagarrer sur scène avec une sorte de serpentin multicolore fou.




Je dois rendre hommage à ces charmants Japonais, parce que, ils l'avaient bien compris eux aussi : l'humour et la poésie sont surdéterminants.




D'ailleurs, pour fêter ça, je me suis fendu de deux beaux gosses que je leur dédie.

 







Info, images et vidéo piquées chez :

http://drinkcold.wordpress.com/2009/07/10/punk-au-japon-4eme-partie-go-go-stalin-1980-1985/

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

claude b. 09/03/2010 15:54


j'ai écrit que Chavez essayait de copier les chinois, sans réussir car son modèle c'est Cuba, of course! Pauvres vénézueliens qui attendront longtemps de voir la couleur des revenus du
pétrole...
à la prochaine, blogueurs inconnus...


Oscar 09/03/2010 15:24


Claude, à moi le dernier mot, lol! Q'est-ce qui est plus important, les mots (PCC) ou les choses, autrement dit la réalité? Pas de code du travail, c'est encore pire que ce que je croyais, merci de
me l'apprendre. Pardonnons à la république "populaire": ayant de la suite dans les idées, elle a soutenu les khmers dits rouges jusqu'au bout de leur aventure criminelle, même après la chute de
leur régime grâce aux vaillants soldats prosoviétiques vietnamiens!

Chavez capitaliste chinois? Je le croyais jusqu'ici plutôt cryptocastriste, redistribuant aux plus démunis les revenus tirés du pétrole vénézuélien?

Passionnant ce débat à partir du groupe "the Stalin", hein, Zelmut?

Bon je plaisantais, Claude, je vous donne bien sûr le dernier mot, que j'attends avec curiosité!

Et justement, en attendant, Stoni: "vive le vent, vive le vent (et la neige) d'hiver!!" Non? (excuse-moi d'omettre de retranscrire la partition, lol!)

Dis-moi, tu penses quoi de l'exploitation de l'homme par l'homme", toi, espèce de Ponce Pilate!?

Mais revenons aux belles chansons sur les saisons: "quand reviendra le temps des cerises", ce sera quand même mieux, n'est-ce pas, Claude?

Bien à vous, Oscar!


claude b. 09/03/2010 13:14


République Populaire de Chine
drapeau rouge avec les étoiles
système de parti unique: le PCC, avec interdiction de remettre en cause "le rôle dirigeant de la classe ouvrière représentée par SON parti communiste"
embrigadement de la jeunesse au sein d'organisations patriotiques
militarisation du régime: tous les généraux et amiraux sont membres du PCC
justice aux ordres directs du PCC

.... hyper libéralisme dans le système économique: pas de syndicats autres que celui du PCC, pas de code du travail, pas de CHSCT, grèves interdites et réprimées....
vous allez penser que je veux absolument le dernier mot, mais ce n'est pas ça; simplement pour marquer mon accord avec vous sur le modèle communiste chinois que, par parenthèse, Chavez avec son
"socialisme bolivarien" essaie de mettre en place; sauf que la Chine compte plus d'un milliard d'habitants et le Vénézuela quelques dizaines de millions....


Oscar 09/03/2010 12:57


Claude, j'ai envoyé mon commentaire précédent avant d'avoir pris connaissance du dernier en date des vôtres, donc excusez-moi si je n'en ai pas tenu compte: et pour cause!

Les Lumières en général, Condorcet en particulier: là-dessus je suis tout à fait d'accord avec vous.

Je ne dédaigne pas Pagnol, mais j'avoue préférer Giono (et Vallès: chronologiquent et géographiquement cet ajout est bizarre, mais un petit clin d'oeil humoristique ne peut faire de mal après un
tel débat sans concessions? Du reste je tiens pour tout de bon Vallès pour un de nos écrivains majeurs... à l'égal de Zola, lol!)

Bien à vous, Oscar


Oscar 09/03/2010 12:02


Claude b.: bon, nous n'allons pas dicuter chronologie à propos des réactions soviétiques , vietnamiennes et du PCF après le début (rapide) des exactions au Cambodge d'une clique de psychopathes
pires s'il est possible que Hitler lui-même, je ne serais pas compétent sur ce terrain.

Juste par conséquent cette réaction à chaud (ou bouillant!) à propos de la Chine actuelle: vous y voyez un régime à visées ou(et) à réalité communiste, derrière l'étiquette "obscènement" préservée,
par hasard???

Parce que moi j'y vois une forme de capitalisme encore plus exacerbée et cynique que dans le monde anglo-saxon, une fois de plus il semble que nous n'ayons pas la même vision des choses et une fois
de plus je réaffirme mon plaisir néanmoins de dialoguer avec vous!

Cordialement, Oscar.


Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss