Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 10:45

 

 

 

 

 

Ça y est. Ton chef d'oeuvre est terminé. Tu es prêt à l'envoyer à moult maisons d'édition, après une (plus ou moins) longue période d'auto-corrections. T'es tout jouasse. Je comprends.

 

Avant la phase réjouissante des duplications chez COREP et des envois postaux qui te coûtent trois boules à chaque fois, tu dois néanmoins protéger un minimum ta prose des pilleurs d'idées qui sévissent ici et là.

La protection d'une oeuvre est-elle réellement indispensable ?

 

Ouais, c'est mieux de le faire.

Après, je vais pas te cacher la réalité. Si jamais, par malchance, on te piquait des idées, ça serait très dur de prouver la chose. Mais bon, disons qu'il s'agit d'une sorte de petit rituel qui valide cette première version "achevée".

Comment procéder pour protéger mon manuscrit ?

 

L'autre jour sur Facebook un lecteur du blog m'a demandé s'il fallait déposer un "brevet". Non, inutile, puisque tu n'as pas inventé la bombe atomique ni mis au point un nouveau vaccin révolutionnaire contre l'acné. Tu t'es contenté d'écrire un roman.

 

Pour protéger son roman, il existe plusieurs solutions.

Qui coûtent plus ou moins cher.

Je ne vous conseillerais pas celle-ci plutôt qu'une autre, je dirais simplement qu'il vous faut agir selon votre porte-monnaie.

 

 

 

Pour les fauchés : l'envoi du manuscrit à soi-même en recommandé avec accusé de réception.

 

Evidemment, il est interdit d'ouvrir le pli sinon ça fausse tout... Tu le gardes dans un coin de ton armoire cacheté.

Compte un peu moins de dix euros, selon mes souvenirs.

C'est pas le top, mais c'est mieux que rien et c'est illimité dans le temps.

Personnellement, en bon smicard-chômeur, c'est ce que je faisais.

 

Dans le même genre, on m'a parlé de l'envoi d'un courriel à soi-même (avec le texte en pièce jointe). Je ne suis pas certain de la valeur légale de la chose, il faudrait demander à un avocat. Mais pourquoi ne pas faire les deux : recommandé et courriel ? Là vous êtes sûr de votre coup (pour pas cher).

 

 

Pour les un peu moins fauchés : les espaces d'archivage.

 

Genre tu paies un site pour qu'il archive ton manuscrit et atteste que c'est bien toi qui le lui as fourni à telle date et tout.

A condition que le site ne fasse pas faillite...

Inconvénient : certains sites proposent ce service pour une durée limitée (un an, deux ans). C'est un peu nul tout de même, vu que la recherche d'un éditeur va probablement durer plus longtemps...

 

Coût : 10 ou 20 euros selon mes sources.

 

 

Le dépôt chez un syndicat d'auteur.

 

C'est un moyen de preuve fiable et de qualité. La Société des Gens de Lettres propose, entre autres, ce service pour environ 10 €.

 

Hélas, cela est souvent limité dans le temps et comme je vous ai dit, chercher et trouver un éditeur en un an tient du miracle... Je comprends mal pourquoi un syndicat d'auteurs propose un service aussi peu adapté à la réalité de l'édition...

 

 

 

Pour les très bons revenus : le dépôt chez un notaire.

 

Le truc le plus top et qui est illimité dans le temps. Coût : environ 150 boules. Ouais. Quand même.

Mais si tu as tendance à être parano, ou si tu es riche, c'est le truc à faire car le plus sûr.

 

 

Moi, auteur encore jamais édité, ai-je vraiment des chances d'être plagié ?

 

La réponse est dure, et en étonnera plus d'un : oui, ce risque existe.

Et ce qui peut te sembler contradictoire, c'est que la protection de l'oeuvre ne changera pas grand chose à l'affaire.

Je vais t'expliquer pourquoi.

 

Beaucoup d'auteurs arrondissent leurs fins de mois en lisant (et en sélectionnant) des manuscrits pour leurs éditeurs : on appelle cela des lecteurs d'édition.

Et, comme ils lisent vos manus, eh bien, quand ils voient un truc sympa, une bonne idée, une bonne trame, ils font ce qu'ils ne devraient pas faire : ils vous plagient.

 

Cela arrive, certains de mes lecteurs m'en ont déjà fait part.

 

Il n'y a pas grand chose à faire si, par malheur, tu es victime de ce phénomène.

Car, en général, l'auteur qui vous pique des trucs n'est pas idiot : il se contente de vous piquer des trucs, justement. Pas tout le bouquin. Juste des petits trucs.

Et là, pour prouver que ce n'est pas un hasard, ou une simple "inspiration", bon courage... Laissez tomber l'affaire.

 

J'appelle cela "le petit plagiat", j'ai même écrit un article dessus et quand on est édité, tout le monde y passe.

 

En conclusion, je te conseille toutefois de bien protéger ton oeuvre car cela pourra toujours te servir en cas de gros plagiat ou de conflit avec un éditeur.

 

 

 

Une question ?

Rejoins-moi sur facebook

 

Partager cet article

commentaires

Sabine Jean 09/02/2016 20:40

autre question: puis-je envoyer seulement le descriptif de l'oeuvre et non le manuscrit dans son entier.J'ai écris un descriptif extrêmement détaillé sur mon livre avec note d'auteur...Je préfère dans un premier temps envoyer cela aux maisons d'édition et donc faire protéger seulement ce dossier.
Si cela intéresse alors j'envoie le manuscrit que je fais protéger; Qu'en pensez-vous? Merci.

stoni 11/02/2016 21:23

Il faut envoyer le manuscrit. Cf. mon article à ce sujet, que tu trouveras dans le menu à droite de l'écran " aide aux auteurs ".

Sabine Jean 09/02/2016 20:35

bonjour, en fait pour protéger une oeuvre chez la Société des gens de lettres, il faut déjà avoir un éditeur ?
merci pour votre réponse.

stoni 11/02/2016 21:21

Oui tu peux sans être publiée.

Lilette 19/02/2015 10:32

Article intéressant, mais pas si utile que ça, ce qu'on cherche c'est des infos pratiques. J'ai dû les chercher et les trouver sur un autre site (enviedecrire.com)
C'est copyrightdepot (le moins cher), et la SGDL (beaucoup plus cher). Je crois pas que plus c'est cher, mieux c'est.

Tatar 29/12/2014 14:22

Je reviens du site de la SDGL : http://www.sgdl.org/sgdl/2013-05-13-12-28-47/la-protection-des-oeuvres/depot-classique

Le dépôt est pour une durée de 4 ans, renouvelable.
Et le tarif est de 45 euros.

stoni 30/12/2014 14:16

Merci pour ces infos, Tatar !

marijo 29/04/2014 21:57

bonsoir et merci de m'expliquer comment font certains pour éditer et vendre leurs œuvres par internet.
je n'y connais rien du tout......
j'ai un manuscrit.
je pensais le faire lire par internet et que cela allait garantir le non plagia.
Que cela aussi pourrait venir aux yeux de professionnels et les inspirer afin d'en faire un dessin animé.
mais comme vous dites c'est loin d'être facile.... j en conviens...
Pourtant je crois en cette histoire...... et si ce n'est pas en France....ce sera peut être à l'étranger. Merci à vous d'être la aujourd'hui...... j'attends votre réponse

Stoni 30/04/2014 13:58

salut,

je n'ai aucune expérience en livre numérique et tu trouveras mon opinion à ce sujet ici :
http://stoni1983.over-blog.com/article-l-edition-numerique-et-l-auto-edition-solution-ou-arnaque-107990765.html

Je te conseille vivement de contacter des auteurs édités en numérique, ils sauront mieux te conseiller que moi.

Bon courage.

Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss