Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 13:54


 

 

balais-de-chiottes.jpg

Voilà quel était, à peu près, notre niveau conceptuel à l'époque du lycée

 

 

 

 

 

Je présente mes excuses aux professeurs du lycée technologique où j’achevai ma magnifique carrière d’élève dans l’Education Nationale, pour mon absentéisme mondialement réputé, pour mes interpellations du genre « Eh M’sieur, c’est quand qu’il est fini le cours comment j’ai faim ma parole on pourrait pas sortir plus tôt ? », pour avoir dirigé une bande de cinq à sept joyeux lurons que j’avais, hélas, dressés à mon image, pour avoir insulté d’autres élèves pendant vos cours, pour avoir couiné ces dites insultes en diverses langues (français, arabe, italien, anglais…), puis dans le dialecte hybride que j’avais inventé (« je t'encule, you fucking farabuttergouna ! » sic), pour vous avoir interrompus, pour vous avoir corrigés, pour vous avoir repris, pour m’être moqué de vous, pour mes éclats de rire certainement pas discrets – jamais discrets – pour m’être pointé en cours déguisé de différentes manières sans que ce ne fût carnaval (en « intello », en « papy », en « cosmonaute »…), pour avoir trimballé un extra-terrestre gonflable pendant une semaine, lui avoir assigné un bureau, avoir rajouté son nom dans la liste d’appel et pour avoir refusé de le faire sortir de la classe malgré vos manifestations d’impatience, pour m’être endormi sur mon bureau, pour les pieds croisés sur le bureau, pour le baladeur pas même dissimulé, pour avoir chanté avec la musique du baladeur à tue-tête (« I WAANT to be your lucky star – I WAAANNNAAA BEEEEE ! … »), pour avoir prétendu faire de la politique en vous interrompant tandis que vous aviez osé abordé la notion de « libéralisme », pour avoir fait de la salle de classe mon arène, mon agora, ma scène de théâtre et mon balcon de tyran, pour les ricanements, les gestes, les pets, les rots, les bras d’honneurs (qui ne vous furent jamais destinés, en dépit de fréquentes petites confusions), pour les bruits d’animaux, nos incessantes discussions, nos querelles, pour mes simulations de maladies foudroyantes afin d'aller à l'infirmerie, pour les bonnets ou les casquettes que je n'acceptais pas de quitter en cours (prétextant sans trop forcer souffrir d'une otite), pour mes petites conférences littéraires ô combien pédantes lorsque nous étions en français, pour les bouquins non prévus au programme que je lisais ostensiblement, pour les réponses rimées que j'aimais à vous faire, pour mes commentaires méchants sur le contenu des programmes, pour mes retards et leurs excuses bâclées, pour mes départs précipités avant la sonnerie en prenant mes jambes à mon cou, pour ma pratique intensive du chat durant les cours d'informatique, pour avoir commis le délit de faux et usage de faux en confectionnant à l'attention de mes amis et moi des ordonnances de dispense d'EPS, pour mes dessins pornos, pour mes dessins tout court, pour mes caricatures, pour mon insolence, pour mon adolescence, pour ma bêtise, pour mon ignorance, pour mon ingratitude, pour mon indifférence...


Vous ne le méritiez pas.


Et puis, vous savez, on s'emmerdait beaucoup, je crois que nous étions trop vieux pour le lycée, et qu'on aurait préféré travailler.


Il y a quand même un point que je voudrais mettre au clair.

En terminale, un après-midi, vous mon professeur d'informatique nous avez exclus du cours, ma bande et moi, en pensant qu'on se fichait de votre gueule.

Ce n'était pas le cas.

Simplement, par la fenêtre, nous avions remarqué une classe faire le tour du terrain en courant, dans le cadre d'un cours d'éducation physique et sportive. Leur prof d'EPS galopait à leur côté, sauf qu'il portait un bonnet de lutin avec un pompon, un marcel et un magnifique mini-short rose du plus bel effet.

- Regardez le prof ! avais-je hurlé à mes camarades. Comme il a l'air con ! Regardez le prof c'est trop fort !

Vous aviez le dos tourné, vous écriviez au tableau, vous vous êtes retourné et vous avez cru que mon « Regardez le prof ! Comme il a l'air con ! »vous visait.

Eh bien non. Il visait le prof en mini-short rose.

Nous avons bien essayé de vous l'expliquer, mais vous nous avez fait prendre la porte séance tenante, mes amis et moi.


Pour une fois, ce n'était pas entièrement ma faute.


Quant au reste, je vous prie de bien vouloir m'excuser.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Oscar 26/03/2010 22:48


HUBERT:
surtout qu'à part Aden "démarxisé" d'ailleurs depuis 1990 (= 20 ans d'islamisme après 20 ans de marxisme),le reste du Yemen (Sanaa notamment) n'a jamais été touché par les méchants cocos au couteau
entre les dents!

THOMAS:
professeur de français, mon cher ami Thomas, que je remercie encore pour les films! On peut dire aussi prof de lettres modernes -le latin n'a jamais été ma tasse de thé, j'avais été trop feignant
pour apprendre sérieusement sa grammaire quand j'étais moi-même en 6ème puis en 5ème: ça ne pardonne pas: pan!!-; dommage d'ailleurs car j'aime bien l'Histoire de l'Antiquité!!
Aujourd'hui je trouverais ça fun de parler la langue de César qui a sauvé la Gaule des Germains à quelques kilomètres de chez moi, je n'oublie jamais de lui déclamer un hommage vibrant quand j'y
passe (on m'a assuré que ses mânes comprennent le français, ça me console un peu)...


Hubert 26/03/2010 22:24


Yemen: c'est tellement bien comme régime que c'est un de coin les plus pauvres du monde, pourtant y a du pétrole pas loin.

Je suis pas un fan de Dubai, mais entre Dubai (le capitalisme déjanté) et le Yemen, y a pas photo: faut se réveiller on sait ce qui marche et qui nourrit les peuples. C'est pas pour rien que la
Chine communiste s'est "capitalisé", sinon là-bas tout le monde marcherait encore pieds nu.

Enfin libre à vous d'y croire encore...

Dans 200 ans, nul ne sait comment le monde fonctionnera!


Thomas 26/03/2010 17:41


Ouais, Poppy c'est ma copine !
Oscar, tu étais prof de quoi dans l'ancien temps ?


Oscar 26/03/2010 17:20


Petite amende honorable: non, elle est pas "bête mais gentille", Poppy: ça m'était sorti comme ça, par facilité: elle est juste toujours gentille tout plein, et toujours zen: vive Poppy et à bas
les grognon(ne)s!


Oscar 26/03/2010 11:09


Ah ha!!! Je viens de vérifier pour Nick Nolte (tête de tueur) dans wiki, il a joué dans "Ras les profs"!! Comme ça se trouve! aurais-tu du sang enseignant sur les mains, ce qui expliquerait cette
rage expiatrice??


Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss