Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 11:59

 

 

 

 

La semaine dernière, je reçus une proposition de service de presse de la part des Editions Rue Fromentin, que j'envoyai chier sans tarder.

Cet article suscita, dans les commentaires, un grand débat sur la pertinence des services de presse destinés aux blogs.

 

 

Hélas ! Moi qui croyais avoir été victime d'un mailing de masse, je m'étais honteusement trompé ! Car, voici la réponse que me fit alors Jean-Pierre, trop mon pote chez Rue Fromentin.

 

 

 

Cher Stoni,

 

Merci pour votre réponse. 

Je me revois dire, il y a quelques jours : "envoyons à ce blog, le type ne mâche pas ses mots, ça peut lui plaire ou pas, on verra bien." Eh bien, je ne suis pas déçu. Tant pis ou tant mieux, bah...

 

Je n'avais pas lu votre billet  "Psychologie de base de l'éditeur", il est vrai, suivant depuis toujours le conseil de Paul Morand :"fuir tout ce qui se relève de la psychologie."

 

Tout à fait dévoué également,

Jean-Pierre, de "l'équipe Rue fromentin".  

 

 

 

 

Voilà un sens de l'élégance, dans la riposte après attaque, qui aurait bien profité à notre ami Poindron (cf. la débâcle d'Ericou dans la fâcheuse affaire Clopine) !

 

Aussi fus-je bien obligé de présenter mes excuses.

 

 

 

 

Mon cher – me permettras-tu la familiarité de t'appeler ainsi ? – Jean-Pierre,

 

C’est à mon tour de te remercier chaleureusement pour ta réponse.

 

La teneur impersonnelle et non argumentée de ton premier message m’a réellement fait croire qu’il s’agissait d’un mailing.

Mais, comme le disait mon professeur d’éco-droit au lycée, avec un accent typique, AUTANT POUR MOI ! (je garde un souvenir ému de cet homme)

 

A mes heures perdues (c’est-à-dire au boulot entre deux trucs à faire), je suis allé faire un petit tour sur le site de ta maison d’édition – que, pour être honnête, je ne connaissais pas auparavant.

 

Vous avez l’air d’avoir une certaine aisance à obtenir de la bonne presse, ce qui est très bien, et je ne comprends vraiment pas pourquoi, concernant le roman de ce jeune auteur, vous souhaitez cibler les blogs.

 

Sans vouloir mettre tes compétences éditoriales en question (et si je l’ai fait dans mon précédent courriel, je te présente toutes mes excuses pour avoir été un tel jeune con arrogant), ce que je t'ai écrit au sujet des SP n’est pas complètement débile et tu peux toujours en peser le pour et le contre.

 

Si toutefois tu tiens à tes envois aux blogs (ce qui pour moi est une perte de temps, d’argent et un formidable gâchis d’exemplaires du livre), par respect envers son auteur, je te conseille de cibler des blogs qui font de la critique littéraire.

 

Je vous ai quand même fait un peu de publicité en causant de l’affaire dans cet article, et mes lecteurs ont pris votre défense.

 

[…]

 

 

J’espère pouvoir te préserver dans mon lectorat ô combien chouchouté par mes soins.

 

Crois-moi bien

 

Ton dévoué

Et fraternel

 

Stoni

 

 

 

Après quoi, Jean-Pierre réagit (je publie ce dernier courriel pour alimenter le débat « pertinence des SP ») :

 

Cher Stoni,

je ne vais pas te remercier une nouvelle fois de ta réponse, mais le coeur y est.

 

Effectivement, nos livres sont parfois chroniqués, un peu partout, selon le sujet traité. Cette proposition d'envoi n'était en rien un geste désespéré. Pour ce roman, un peu hors-normes, il m'a semblé que les blogueurs pouvaient avoir moins de "blocage" qu'une certaine presse traditionnelle. Je respecte les deux, le problème n'est pas là : mais, après tout, les Clash ou les Sex Pistols se sont d'abord fait chroniquer par des fanzines (Shane Mc Gowan ne se présentait pas comme critique, je pense) avant d'être dans les pages de The Guardian ou même du NME. Pour certaines oeuvres, les critiques professionnels sont parfois en pilotage automatique, pas toujours aux aguets, l'histoire l'a prouvé.

Cette réflexion ne va pas chercher bien loin, je te l'accorde, mais tu reconnaîtras qu' il ne s'agit pas non plus d'un machiavélique plan marketing 2.0 ou je ne sais trop quoi.

Ceci dit, puisqu'on parle cuisine, ton passage sur les SP ne manquait pas de justesse, c'est pour cela d'ailleurs que je t'ai répondu. Et puis, un crochet du gauche franc du collier vaut toujours mieux qu'une tape dans le dos molle et moite, comme disait Marvin Hagler.

 

Bien à toi,

Jean-Pierre

 

 

 

 

 

Voilà, vous savez tout sur le zizi !

 

Et justice est rendue à cet éditeur ! (pour une fois – cela dit il n'est pas totalement blanchi non plus, moi je n'ai jamais travaillé avec lui, peut-être est-il un patron particulièrement énervant et relou, qui sait ?)

 


 

 

Partager cet article

commentaires

Ludovic Mir, docteur en humour foireux 13/09/2011 21:25



Tout compte fait, si Marvin Hagler décidait de se lancer dans le jazz, il pourrait toujours faire valoir son swing.



stoni 13/09/2011 11:41



Au fait maintenant que tu as inventé le jazzman Marvin Hagler pourquoi ne pas rédiger sa bio, moi aussi je trouve que ça le fait bien comme nom de jazzman.


 



stoni 13/09/2011 11:41



Clopine, tu viens de mettre le doigt sur le gros défaut des mecs qui parlent par name-dropping...


Trop de références tuent la référence. Cest pour ça que regarder "Schreck" est insupportable pour moi (qui plus est il y a trop de bruit et toujours dans trucs qui bougent de partout dans le
moindre plan, c'est fatiguant et visuellement très laid à la longue).


 



Clopine 13/09/2011 11:13



Il disait ça Marvin Hagler ? vingt diou... Ca prouve qu'il faut toujours tendre l'oreille aux propos des boxeurs.


Comme disait Myke Tyson. 


 


(bon, j'avoue, j'ai dû aller sur Google pour savoir qui diable pouvait bien être Marvin Hagler. Et je ravoue : j'ai cru au départ que c'était un jazzman. Contrebassiste. Un type du genre Henri
Texier, en américain bien sûr : http://www.deezer.com/listen-2766346).


 


J'ai des doutes aussi sur "NME", sans parler de "Shane Mac Gowan", le reste, ça va je suis, mais bon, pffff, c'est fatiguant à suivre parfois, le blog de Stoni. C'est là qu'on pense au compteur
des années qui passent...  Je pose le vélo et m'accorde une petite pause, là. 



stoni 11/09/2011 15:27



Bah, je pense que c'est un peu un éditeur à copains. Un "petit éditeur" ? Je n'ai jamais trop aimé ce genre d'appréciation. Déjà ils sont distribués par Volumen, ce qui n'est pas trop mal (donc
ils ne sont pas totalement indépendants - ce qui est une très bonne chose, ce n'est pas une critique, mais je précise cela pour éviter les tirades larmoyantes sur le sort des "pauvres petits
éditeurs indépendants").


Ensuite, j'ai l'impression que, tant qu'ils bénéficient du réseau de leurs auteurs (en général des mecs à réseau, selon un rapide coup d'oeil au catalogue), ça marche bien, ils ont de la presse.
Et dès que l'auteur a un peu moins de réseau (ce qui est peut-être le cas pour l'auteur du livre incriminé), ils sont légèrement plus paumés et ils cherchent aussi du côté des blogs.


Ceci n'est qu'une supposition et elle n'a rien de médisant. Il faut juste savoir que, dans l'édition (comme ailleurs), tout s'explique.


 


 



Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss