Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 19:28


 

-a-craint.jpg

 

 

Mon blog, c'est une honte, jugent certains internautes.

Une question m'assaille : pourquoi le visitent-ils, alors ?

J'insulte le bon goût communiste mondialement réputé, je bafoue les traditions du seul parti communiste de France, ma posture serait cynique, mon humour vulgaire.

J'accepte de passer devant la Commission de la Morale, de la Rectitude et du Bon Goût.


La Commission de la Morale, de la Rectitude et du Bon Goût siège.

 

- Faites entrer l'accusé.

 

Stoni entre, avec un sac en papier sur la tête.

 

- Stoni, tu es accusé de tenir un blog qui est une honte.

- Ah bon ?

- Nous allons désormais énumérer les chefs d'accusation. Tu n'as aucune morale.

- Euh, ouais. Forcément. Je ne crois pas au concept de morale, étant donné que c'est un idéalisme et que je suis hyperréaliste radical...

- Tu revendiques donc ta position d'apostat ?

- Bah, si ça peut vous faire plaisir...

- Te posant en apostat, tu ne cherches qu'à asseoir un ego démesuré.

- Ah oui, ça je le savais.

- Reconnais-tu les faits ?

- En vérité, je dirais pas « un ego démesuré ». Je dirais un gros problème d'amour propre. Parce que, le problème, c'est que je suis un peu artiste. J'écris des romans et...

- Justement, nous y viendrons plus tard.

- Vraiment ? Ok... J'en étais où ? Euh. Donc j'ai un gros problème d'amour propre. C'est vrai, j'ai de l'orgueil. Sentiment revanchard de classe. Lourd à porter, je vous assure. En outre, j'ai de l'imagination. Avec ce fardeau sur les épaules, j'ai décidé de sublimer la chose et de faire du roman. En tant que tel, il n'y a pas de quoi en chier une cargaison de cacahuètes, puisque le roman, de toute façon, n'est qu'une régulation de l'intersubjectif, et une méthode de reclassement du surplus démographique...

- Comme tu le prouves par ces paroles ineptes, tu es en outre accusé de développer un marxisme-léninisme décadent, une vieillerie bolchévisante dont même ton parti politique ne veut plus.

- Ce doit être mon côté punk ? C'est ce que je disais à mon mec, hier. Imaginez, j'aurais adhéré aux MJS ? Ah, la honte ! Ça fait pas du tout punk. Par contre, le Par...

- Tu vas trop vite. Nous devons également t'interroger sur tes disques de « punk rock » - hum hum – et ta petite vie sexuelle honteuse que tu étales sans vergogne sur ton blog.

- Ma petite vie sexuelle honteuse ? Petite, j'irais pas vous contredire. Honteuse, j'irais pas jusque là.

- Pourquoi t'acharnes-tu à utiliser le matérialisme dialectique comme concept opératoire ?

- Parce qu'il est opératoire, justement. Ça marche. La dialectique de la production et de la consommation, y'a que ça de vrai. Tu manges tu chies. Alors pourquoi j'irais me faire chier avec « la morale » ? La morale n'a aucune place dans les rapports de production, sinon en tant que mensonge, donc régulation de l'intersubjectif...

- Ton vocabulaire fumeux n'a que pour seule vocation de dissimuler ton inculture béante.

- C'est vrai, j'ai pas lu Badiou.

- Pas d'insolence devant la Commission !

- Je faisais que vous approuver. Enfin, pardon.

- Nous avons reçu un rapport émanant des tes Camarades labellisés en Morale, Rectitude et Bon Goût. Il est écrit : « le camarade Stoni se complait à écrire des œuvres littéraires pornographiques, qui ne font aucun état des luttes sociales et du combat de la gauche. »

- A la fois je suis ni intéressé par les luttes sociales ni par la gauche, étant donné que je ne reconnais que la lutte des classes et le communisme.

- Posture obsolète.

- Eh oui.

- Tu passes ton temps à – je cite - « te masturber intellectuellement devant tes propres dessins de beaux gosses ». Dénonciation provenant d'un internaute au fait de ton blog.

- Ha ha ha ! Ouais je les kiffe mes beaux gosses. Le crime n'est pas réel, comme ça, alors je me sens pas trop coupable.

- Quel crime ?

- Celui de la beauté.

- C'est-à-dire ?

- L'exploitation de l'homme par l'homme.

- Tu as également publiquement écrit que tu « aimais lire des livres de Nathan Zuckerman, un New Yorkais plein de pognon qui a des problèmes de New Yorkais plein de pognon ». Tu vas jusqu'à préciser que ce genre de lecture te « détendrait ».

- Absolument. Je m'identifie un peu à Nathan Zuckerman, en vrai.

- Oh !

- Quand il parle de ses galères avec l'écriture.

- Tu admets donc t'identifier à, et aduler, un New Yorkais plein de pognon ?

- Aduler, quand même pas. M'identifier ? Je suis le produit de mon époque, bordel de topinambour. Une monstruosité culturelle.

- C'est le moins qu'on puisse dire ! Dans la même lignée, reconnais-tu avoir étalé ta petite vie sexuelle honteuse ?

- Je parle pas de quand je fais l'amour, sur mon blog, non ? Ou alors j'ai oublié ?

- Ne détourne pas le sujet.

- Je sais pas ce que vous vous imaginez, mais ma vie sexuelle, ça n'a rien de honteux. Je fais ça « à la papa ».

- Oh !

- Euh... Vous savez ce que ça veut dire, à la papa ?

- Comment oses-tu parler de tes pratiques sexuelles ?

- Vous m'interrogez dessus ! J'ai une fréquence de rapports sexuels hebdomadaire parfaitement normale – je dirais quatre fois, ou cinq fois. Question position, rien d'extraordinaire. Non, franchement, je pense que j'ai une vie sexuelle splendidement banale. Pire encore, plein de gens la trouveraient chiante. J'ai toujours le même partenaire, je prends beaucoup de plaisir en le faisant simplement, sans fioriture ni quoi que ce soit...

- Si tu persistes nous levons la séance !

- Excusez-moi, j'arrête alors. Ah oui je me masturbe une ou deux fois par semaine, parce que vous comprenez des fois on peut pas toujours être avec son partenaire et ça pose problème quand...

- Silence !

- Ça m'arrive aussi quand j'écris une scène hautement pornographique.

- SILENCE !

- Nan, je rigolais. C'était une blague.

- Admets-tu écrire, en l'occurrence, des romans pornographiques racoleurs et faciles ?

- Si une scène de cul expédiée en quatre lignes, pour vous, ça fait un roman pornographique, ben ouais. Surtout qu'en plus c'est mes éditeurs qui me demandent d'en rajouter, moi, à la base, je m'en tamponne le coquillard.

- Notez que l'accusé a reconnu la qualification de pornographe. Entretiens-tu des relations avec de Grands Editeurs non communistes ?

- Euh, ouais. Relations professionnelles, hein. Je spécifie, comme vous êtes un peu obsédés par ma vie sexuelle...

- Pourquoi ne travailles-tu pas avec de Petits Editeurs de Gauche ?

- Parce qu'ils voudraient pas de mon travail.

- L'accusé reconnaît produire des livres réactionnaires pornographiques non communistes.

- Ha ha. C'est triste, non.

- Infiniment. Par ton blog, juges-tu avoir une influence néfaste sur la jeunesse ?

- Vous croyez que c'est quoi, mon blog ? Google ? Oh j'ai pas tant de visites que ça !

- Le ton populiste, démagogue et prétendument subversif de ton blog induit de nombreux jeunes gens en erreur. Il est temps d'y mettre un terme.

- Vous parlez de qui, là ? Billy Lo ? Je crois qu'il est majeur.

- Nous avons intercepté le message privé d'une certaine « Natacha » qui t'aurait soutenu que, grâce à ton blog, elle voulait devenir communiste. Ainsi que les messages de « Petit hérisson bleu » (13 ans), « Bristol Guy », « Chichou », « Samir », etc...

- Natacha ? Elle est pas majeure, elle aussi ? Bon, Petit Hérisson Bleu, j'avais oublié qu'il, ou elle, avait 13 ans.

- Utiliser de la musique « punk » pour ta propagande personnelle ne sert pas la Cause.

- Eh je fais pas de propagande personnelle, j'ai pas envie de devenir politicien, je veux pas être le soviet suprême !

- Reconnais-tu te vautrer dans la musique idiote, hédoniste, nihiliste et réactionnaire qu'est « le punk rock » ? Hum hum.

- Mais j'ai rien à en foutre, putain !

- Je rappelle à l'accusé qu'il est frappé de l'interdiction de prononcer la phrase « j'ai rien à en foutre putain », formule passe-partout dont il use trop facilement pour se tirer d'affaire.

- Ben ouais mais sérieux, j'ai rien à en branler ! J'écoute de la musique qui me fait kiffer, putain j'ai pas envie de me prendre la tête. Bien sûr que le rock c'est réactionnaire !

- Oh !

- Tout art est réactionnaire, en tant que régulateur de l'intersubjectif ! Mais on se conforme aux us de sa société de classes, merde. Sinon je me fais ermite !

- Excellente idée.

- Hé je dois bosser, les mecs ! Si je me fais ermite j'aurai pas un rond !

- Admets-tu pratiquer un métier peu qualifié et peu rémunéré – coursier – et t'en glorifier ?

- Je m'en glorifie ? J'ai que le bac qu'est-ce que vous voulez que je fasse d'autre ? Et pis je l'aime bien mon métier.

- Tu aurais dû suivre des études à l'université !

- Ça me faisait chier, moi, les études.

- Blasphème ! Position bourgeoise de parasite !

- Putain j'ai zappé un truc ou on a plus besoin d'ouvriers ? Quand t'es ouvrier tu te fais traiter de parasite, maintenant. Génial.

- Il est temps de clore ce dialogue stérile. La Commission de la Morale, de la Rectitude et du Bon Goût se retire pour délibérer.

- Je peux me casser ? C'est chiant votre truc.

- Non. Nous délibérons. Reste debout avec ton sac en papier sur la tête.

 

La Commission se retire.

 

- Wo putain.

 

L'accusé prend l'initiative de partir, puisqu'il n'est ni entravé, ni attaché, ni menotté.

Il fait ça « à la papa », lui.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Xena 14/04/2010 19:39



XIIIe-XVe siècle occidental (France, Angleterre, Italie, Allemagne, Espagne). J'étudie les sermons et les bibles moralisées (Elles datent du début XIIIe siècleselles ont la particularité d'être
enluminées).



Oscar 14/04/2010 10:46



Hubert: merci pour ton explication, elle m'aidera à suivre en meilleure connaissance de cause les pelotons dans les pentes à l'avenir, lol!


Xena: bonnes lectures donc! -et bons travaux: puis-je te demander quelle est la période et le(s) pays sur le(s)quel(s) porte plus particulièrement ton doctorat?



Xena 13/04/2010 23:16



Merci pour tes conseils Oscar!


Chaucer avec ses "Contes de Canterbury", je l'ai déjà croisé dans mes sources, (je fais un doctorat en histoire médiévale) c'est vrai que c'est chouette! ^^



Hubert 13/04/2010 20:08



Oscar: la question n'est pas tant le poids, même si dans les cols de haute montagne (Galibier,...) chaque kilo compte, mais le gabarit et la morpholgie.


Merck n'était pas un poids plume, pas plus que Indurain (qui pesait près de 80 kg), mais tout deux avait la gabarit pour très bien grimper et très bien rouler.


Cancellara roule très fort, il est très puissant, mais en haute montagne il cale du fait de son gabarit de spartacus.



Oscar 13/04/2010 12:28



MIRACLE SATANIQUE: (et je n'ai pourtant pas acheté "La bible satanique" qui traîne depuis des mois à la Fnac de me ville -et y trouve des acheteurs!!-):


LE LIEN DU COM. N°28 FONCTIONNE!! Sans illusions, je viens de cliquer dessus et contrairement à ce que je prévoyais, ça marche!! Merci Satan pour ce miracle nocturne!!


Evitons cependant tout malentendu: je ne suis peut-être (?) pas toujours "cool", mais pas non plus un sadique psychopathe comme le Robert habillé en blanc de la vidéo, tirée d'un film
magnifique qui figure dans la liste du blog de Gumbo, en version française hélas (la voix de Chris est inimitable comme le reste!!) sous le titre "Etrange séduction" d'après une nouvelle de Mc
Ewan (je crois, ne connaissant par ailleurs pas bien cet auteur anglais contemporain ) intitulée ironiquement "Un bonheur de rencontre".


Et l'acteur Chris Walken n'est pas non plus un méchant malgré les rôles inquiétants qu'on n'arrête pas de lui confier, (il est le terrifiant cavalier sans tête de "Sleepy Hollow" par
exemple, et le méchant milliardaire Max Schreck dans "Batman 2, le défi") il est au contraire super gentil et super cool, simple, sans chichis et plein d'humour, parfaitement, je
le sais de source sûre, et ainsi que si j'avais l'honneur de le rencontrer ne serait-ce que pour échanger quelques mots je ne serais pas déçu, na!!


Merci à toi également Stoni, ta validation semble aussi avoir comporté une intervention surnaturelle! Normal pour un (arch)ange! Bon, je ne voudrais pas tout de même donner l'impression ici
que je débloque à fond, sous le coup de l'euphorie!


Pour ce qui est de Spartacus, je ne le connais pas, Stoni, mais si tu es passionné par le vélo jusqu'à t'intéresser un peu à l'histoire du Tour de France, oserai-je du haut de mon incompétence te
susurrer qu'Eddy Merckx, souverain partout y compris en montagne à l'époque lointaine de sa gloire, ne devait pourtant pas être léger léger non plus?


 


 



Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss