Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 14:51

 

En attendant mon compte-rendu de lecture de Max Dorra

 

 

 

  Profitant des aménagements sociaux-démocrates de ma ville à la municipalité non moins sociale-démocrate, je suis allé, hier soir, assister à la projection gratuite, en plein air, d’un documentaire intitulé Lyon la Movida.

 

  Pour résumer ce film, je dirais que des gens (vieux) racontaient ce qu’ils ont fait (jeunes) dans le domaine artistique, télévisuel, musical, « évènementiel », fashionable, etc…

En fait, c’était quoi ?

C’étaient les branchés de l’époque, les contre-cultureux, les Jean-François Bizot et Alain Pacadis locaux. Performances, sexe, drogues, rock et vidéos…


  C’étaient des gens qui ne travaillaient pas.

 

  Il est très difficile d’écrire sur les branchés (quelle que soit leur époque), sans pour autant verser dans la diatribe. Et la diatribe ne m’intéresse pas.

Ces gens s’accomplissent par une telle exaltation de leur être de classe, que la première réaction qu’on a, face à leur spectacle (ou leur happening…), c’est bien sûr le jugement moral.

Aniki m’accompagnait, et, au sortir du documentaire, il m’a soufflé :

 - C’étaient des bons, ceux-là…

Ce qui, dans sa bouche, était bien entendu ironique.

Je lui ai répondu en haussant les épaules :

 - Ce sont des gens de droite – même s’ils prétendent le contraire – mais, tu sais, ils ne sont pas malfaisants… Tant qu’ils font leurs trucs entre eux… Moi je m’en fous.

 - Quelle époque, je n’aurais pas aimé la vivre.

 - Moi non plus, mais tu n’aurais jamais vécu comme eux, de toute façon.

 - Tes parents, c’est ça qu’ils ont vécu, non ?

 Je suis en effet issu d’un couple de contre-cultureux.

Mais…

 - Ils étaient pauvres. Donc, ils ne fréquentaient pas ce genre de milieux. Le problème des pauvres, entre autres avec la drogue, c’est que, puisqu’ils maîtrisent beaucoup moins bien le code, ils ne savent pas la doser.

 - Et ça a donné quoi ?

 - Ça a donné qu’ils ont vu des gens mourir d’overdose d’héroïne. Et que eux-mêmes ont failli en mourir. Telle est la réalité de l’idéologie bourgeoise de la transgression : le principe de plaisir pour les uns, le principe de réalité pour les autres. Il n’y a pas de plus essentielle réalité que la mort, la mort de jeunes gens. Chez les pauvres, la drogue, on en meurt. Ce n’était pas marrant.

 - Et malgré ça, tu n’es pas dans le jugement moral ?

 - Non, je suis dans le jugement objectif. La mort est objective.

 - Pourquoi pas le jugement moral ? Qu’est-ce que tu lui reproches ?

 - Il n’est pas un hyperréalisme radical. Je souhaite faire tabula rasa de la morale.

 Vous allez me dire, je souhaite faire tabula rasa de beaucoup de choses…

 

  Si je parle de ce film, c’est parce qu’un petit « évènement », un mini-happening dirons-nous, a eu lieu avant le début de la projection.

Et ça, c’était fendard.

Le réalisateur, Jean-Claude Chuzeville, micro au poing, a présenté succinctement son film par ces mots (que je cite approximativement de mémoire) :

 - Voilà le film que j’ai réalisé… Je vous préviens, vous risquez de trouver ce film stupide. C’est en tout cas ce qu’en a pensé la région Rhône-Alpes, qui a refusé de le subventionner après l’avoir visionné. Donc, si après la projection, vous souhaitez me foutre des gifles, je serai au stand buvette, et vous pourrez vous en donner à cœur joie.

 

 Je dois dire que c’était très marrant.

 

 Merci à toi, Jean-Claude Chuzeville.

 

 Et puis je te fous une baffe virtuelle à l’occasion, tiens, puisque t’en réclames !!!

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

En direct de mon four 22/10/2009 22:34


tabula rasa....


Astrée 05/10/2009 17:04


Moi aussi je travaille dans le système, mais celui ci me le rend mal (ces enfoirés pour qui je bosse, ils ne m'ont pas payé mon mois de septembre sous prétexte qu'il me manquait un papier pour mon
dossier financier. Et ils m'embrouillent, et ils m'embrouillent, aussi j'ai développé une phobie de l'administration, sans blague, c'est terrible :) )
Alors non seulement t'es exploité mais en plus on te prend pour un con.
Je ne sais pas si je suis une bonne ou vraie communiste (je sais pas vraiment ce que ça signifie), en tout cas je ressens de la rage au fond de moi, l'instinct de classe qui me tiraille le ventre,
tout spécialement quand je vois le montant de ma paye (quand on daigne me payer)
Donc t'as raison Alfindo, l'homme est un loup pour l'homme, et tout particulièrement en tant de crise, où la solidarité entre collègues, c'est niet, parce que c'est chacun pour sa pomme. Sauf qu'on
serait tous ensemble, moi et mes collègues exploités, à réclamer notre paye, on nous prendrait peut-être un peu moins pour des cons, on nous respecterait peut etre un peu plus, et on serait payé
pour notre travail rendu.
Tu vois le truc, c'est que dans ce système capitaliste et ultralibéral, concurrenciel, individualiste, on croit qu'en étant seul on est très fort, alors on râle en attendant que sa passe, et en
fait, on se fait enculer, et sans vaseline. (désolée je suis vulgaire mais en colère). Donc ce système, ça fonctionne, ça fonctionne, ouais mais pour qui? pour moi, non, je crois pas. Et pour
combien de temps, même ceux qui se croient au dessus du panier, ça va fonctionner?
Moi ma façon d'être communiste ou de gauche comme tu veux, c'est tout d'abord de pas me laisser marcher sur les pieds par l'employeur, et de réclamer mes droits, mon dû (tout travail mérite
salaire) et d'être solidaire de mes collègues de boulot quand ils ont un pb. Je ne suis pas coco, je me SENS coco. Je sais pas si tu piges...
Voilà, j'avais envie de te répondre et en plus,j'avais besoin de vider mon sac, donc c'est fait. Et ça fait du bien :D(désolé Stoni d'utiliser ton blog comme vide-sac !!)

Et sinon, on est rouges, mais on a de l'humour, (quoique je connais un tas de coco dénués d'humour, et moi ça m'horripile !)

Fraternellement


stoni 05/10/2009 14:00


Mon cher Alfindo,

Que répondre à ce si gentil message, que je ne mérite point.
Peu importe que tu sois rouge ou pas, on s’en fout. Ici c’est portes ouvertes.
Je note tout de même que tu dis que tu « travailles dans le système (et pas contre lui )». Oui et alors ? Je n’ai rien à y redire, au contraire ! Il ne manquerait plus que les communistes doivent
se cantonner à travailler en SCOOP et soient interdits dans les entreprises du privé !
Mais c’est très bien de travailler dans le système ! Tu ne t’imagines pas l’admiration et la fierté que j’éprouve en contemplant les prouesses et la beauté de l’économie qu’a bâtie le travailleur
collectif français ( travailleur collectif = tous les travailleurs, quels qu’ils soient).
Les traders, les directeurs commerciaux, les artisans et les chefs d’entreprises sont les bienvenus en ces basses terres égocentriques (basses terres égocentriques = mon blog).
Ta réflexion sur l’utilité des communistes pour bâtir la social-démocratie (parce que c’est de ça dont tu parles) m’a beaucoup fait marrer. T’as raison. La grande thèse de Hobsbawm dans L’Age des
Extrêmes (histoire du 20ème siècle), c’est que l’URSS a sauvé le capitalisme…
Tu as donc tout juste.
Cela dit, permets-moi de continuer à fomenter une révolution dans mon coin.
Au plaisir de te relire.

Pour Astrée : oui en effet, je relève la lunette des chiottes parce que je tiens compte de l’économie domestique. T’as vu je suis bien comme mec. Et certes, je ne suis pas un idéologue, je ne suis
pas assez intelligent pour cela (je n’ai jamais pu lire Jankélévitch).


Astrée 05/10/2009 00:09


et je ne pense pas me tromper en disant que Stoni n'est pas un idéologiste (qqun qui se laisse guider par des théories plutôt que par les faits) mais un matérialiste qui relève la lunette des
chiottes avant d'aller pisser.


Astrée 05/10/2009 00:04


si ce qui fonctionne doit nécéssairement être naturel, alors suivant ta logique, un aspirateur, une télé ou une bagnole ne devraient pas fonctionner... Non? :D


Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss