Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 12:02






Qu’est-ce tu deviens, mec ?

 

J’ai pas le temps. J’ai le temps de rien faire. Je fonce, je zigzague, je louvoie, j’esquive, je négocie les virages, je cours mais je ne fuis pas.

 

La BD, comme sur le premier blog de stoni, j’ai plus le temps.

 

Plus le temps pour rien, sinon pour Aniki (mon copain), l’écriture (mon soi-disant métier), la lecture (ma soi-disant culture) et moi (qui n’existe pas tel que je le prétends ici).

 

 

Alors, ce blog, qu’est-ce que c’est que cette connerie ?

 

C’est une simple précaution, au cas où je ne pourrais pas publier certains écrits, de certains de mes amis, sur le site de mon parti politique.

 

ENCARTE !

 

Je suis devenu un bon petit rouge encarté au plus grand parti politique d’extrême-gauche, ce qui ne me fait pas une plus belle jambe qu’avant !

 

Mon véritable blaze est inscrit sur l’une des 130 000 cartes revendiquées par ce parti.

En toute honnêteté, nous devons être 80 000 vrais adhérents (les autres cartes sont attribuées à des gens décédés, mais ce n’est pas volontaire…).

 

LA PLOMBE NUMERO UN !

 

Les camarades me saoulent : « grave ».

 

LA PLOMBE NUMERO DEUX !

 

J'expérimente le désarroi intellectuel, et subjectif, de travailler avec un Grand Editeur Français (ouais j’écris des romans).

 

QUESTION FRIC ?

 

Toujours aussi nul ! Mais j’ai un salaire plus régulier désormais, et je ferme plus volontiers les yeux avant de m’acheter, par exemple : Un captif amoureux de Jean Genet, en Folio neuf, à 8 euros.

 

LE TAF : UN CDI !!!

 

Et oui j’ai « décroché » un CDI, ce qui est censé me dilater les orifices de joie et de gloire.

Bon, pour tout dire, j’en ai pas grand chose à foutre.

Disons que je tape dans la moitié du SMIC, puisque je travaille à temps partiel.

On est tous super contents n’est-ce pas !

 

ANIKI.... ANIKI....ANIKI.... ANIKI....ANIKI.... ANIKI....ANIKI.... ANIKI....ANIKI.... ANIKI....

 

Aniki je t'aime, quelles magnifiques soirées nous passons à regarder des films tels que Supergrave, mais t'abuses de m’abandonner sept jours pour tes déplacements professionnels.

 

Je réitère mon idée de te trouver un remplaçant, que je conserverai à ton retour, aussi connaîtrons-nous les joies du triolisme.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

stoni 15/02/2010 09:14


C'est très beau mais ça me rend triste...

Oui je suis égoïste mais c'est trop long une semaine putain !!


Oscar Sutter 13/02/2010 21:48


Allez, comme j'ai écrit un commentaire vachard + indiscret, je t'adresse un poème destiné à entretenir ton amour pour Aniki quand il doit s'absenter et aller peut-être loin loin...!:

Quand les jours sont longs en mai, j'aime le doux chant des oiseaux lointain; et quand mon esprit s'éloigne de là, il me souvient d'un amour lointain; je vais, plein de désir, inquiet et songeur,
si bien que ni chant ni fleur d'aubépine ne me plaisent plus que l'hiver gelé.

Certes, je tiens pour vrai le seigneur par qui je verrai l'amour lointain; mais pour un bien qui m'en échoit j'éprouve deux maux, car il m'est trop lointain. Ah! que ne suis-je pèlerin, là-bas!
Puissent mon bâton et mon habit être contemplés par ses beaux yeux!

Quelle joie, quand je lui demanderai, pour l'amour de Dieu, le gîte lointain;
et s'il lui plaît, je serai son hôte, près de lui, moi qui suis si lointain. Alors ce sera l'aimable entretien, quand l'amant lointain sera si voisin qu'il jouira des beaux et charmants propos!

Triste et joyeux, je repartirai,si je le vois un jour, l'amour lointain. Mais je ne sais quand je le verrai, car nos pays sont trop lointains: il y a trop de chemins et de passages, et pour cela je
ne suis pas devin. Mais que tout soit comme il plaît à Dieu!

Jamais d'amour je ne jouirai si je ne jouis de cet amour lointain, car d'homme plus noble et meilleur, je n'en connais en nul endroit, ni proche ni lointain.
Si pur, si parfait est son mérite que là-bas, au pays des Sarrasins, je voudrais, pour lui, être appelé captif.

Que Dieu qui créa tout ce qui va et qui vient, et forma cet amour lointain, me donne le pouvoir -car j'en ai le vouloir- de voir cet amour lointain, véritablement, si favorablement que la chambre
et le jardin me semblent toujours un palais!

Il dit vrai, celui qui m'appelle avide et désireux d'amour lointain, car nulle autre joie ne me plaît autant que la possession de cet amour lointain. Mais ce que je veux m'est refusé, car ainsi m'a
voué mon parrain que j'aime sans être aimé.

Mais ce que je veux m'est refusé. Qu'il soit maudit, le parrain qui m'a voué à ne pas être aimé!"


Jaufré Rudel, "Amour lointain".


Je n'ai changé que fort peu de mots, ah! ah! ah!
Quelles crapules, ces poètes, hein? En tout cas, toi tu n'as pas été au moins voué à ce malheur, alors console-toi!


Oscar Sutter 13/02/2010 13:59


Bravo pour le chantage affectif! Pauvre Aniki, et tu as le culot de préciser "...déplacements PROFESSIONNELS".
D'un autre côté, on sait depuis Proust (ou Racine?) que l'amour est très possessif...
Et depuis Rimbe ( cf."moi(qui n'existe pas tel que je le prétends ici)")que "Je est un autre"!

Mais de quoi j'me mêle moi-même, avec ma manie des parenthèses inesthétiques!...


stoni 29/03/2009 20:31

ouaich jerôme !!!

les compliments venant d'un artiste de ta trempe, ça fait toujours bien plaiz !
je passais souvent sur ton blog et voyais les papertoys s'accumuler !
les étagères du salon ne sont-elles pas trop surchargées ? ah oui mais le papier, ça ne pèse rien...

Pour la bd, et bien j'aurais vraiment aimé arriver à la fin où :
- Fred bute Ulysse
- Ulysse qui a découvert la liaison Fred/Porky et n'est pas super content !
- Porky rencontre un jeune communiste et devient marxiste.

Belle propagande que je ne m'autorise pas dans mes romans (je me contente de messages subliminaux).

See u !

Jerom 28/03/2009 23:31

Bien bien content de voir que tu as repris ton blog!
J'avais suivi les derniers temps et étais bien fan de ta bd (snif! on ne saura jamais comment ça se termine alors?), mais plus globalement, j'aime beaucoup ton style et ce que tu racontes ;)

Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss