Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 13:25

 .

.

 

Mon blog connait un certain succès. Cette forte fréquentation charrie son lot de désavantages : entre autres, les trolls.

 

Depuis quelque temps, ils sévissent en ces pages avec une régularité de métronome.

Aujourd'hui, j'ai donc décidé de m'adresser à eux.

.

.

.

.

Trolls, cet article est votre espace.

Dans les commentaires, vous aurez la permission de vous épancher, de baver, de jouir, de m'insulter, de flatter mes détracteurs, autant que vous le voulez. Voici votre terrain de jeux, bande de petits veinards.

 

Mais qu'est-ce donc qu'un troll, te demanderas-tu, naïf lecteur ?

.

.

Voyons ce qu'en dit notre ami Wikipediakaca :

 

En argot Internet, un « troll » est une personne qui participe à une discussion ou un débat (par exemple sur un forum) dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l'équilibre de la communauté concernée.

 

L'expression peut aussi s'appliquer à un message dont le caractère est susceptible de provoquer des polémiques ou est provocateur, ou auquel on ne veut pas répondre et qu'on tente de discréditer en le nommant ainsi. Le mot « troll » peut également faire référence à un débat conflictuel dans son ensemble.

 

Dans la majorité des cas, l’évaluation repose sur l’aspect récurrent ou caricaturé de l’argumentation, les participants peuvent alors tout aussi bien être qualifiés de « trolls » que de « trolleurs ». En français, le terme « trollage» existe aussi pour désigner les actions des personnes considérées comme des trolls. Les usagers d'internet emploient plus généralement le verbe "troller" comme synonyme de moquerie provocatrice plutôt que polémique.

 

Le troll est à distinguer du Flaming, qui consiste en l'envoi de messages délibérément hostiles et insultants avec l'intention de créer un conflit.

.

.

Sur mon blog, le troll est bien généralement un "petit éditeur" qui s'est senti visé par mon dossier sur les "éditeurs pourris".

Ou bien un auteur édité par un "petit éditeur" et qui n'apprécie pas qu'on lui dise que son éditeur est "pourri".

.

.

Le troll n'est pas là pour dire qu'il n'est pas d'accord avec mes articles. Non.

Le troll tient un discours récurrent qui s'articule autour de deux points :

 

- Stoni "n'y connait rien" et ce qu'il explique sur l'édition est "n'importe quoi".

 

- Stoni est un menteur / frustré / raté / mégalo... la liste est longue. Ceci expliquerait pourquoi j'en aurais autant après "l'édition indépendante" (comprendre l'édition pourrito).

 

Cette argumentation n'a donc rien à voir avec celle du commentaire où la personne me dit qu'elle ne partage mon point de vue sur tel ou tel type d'édition, par exemple.

.

.

Alors, les trolls, je vais vous dire un truc.

Oui, vous avez raison, je suis un menteur, un frustré, un raté et un mégalo. Je suis même communiste. Comme vous le voyez, j'en tiens une couche.

Mais s'il vous plaît, dites-le ICI. Dans les commentaires de cet article. Pas ailleurs. Moi, je m'en fous que vous me traitiez de toutes les tares du monde. Mais à la longue, ça tourne en rond et ça gâche l'espace des commentaires.

.

.

Autre antienne dont mes trolls raffolent : je "censurerais" leurs commentaires.

 

Bon. Premier point : la plateforme qui héberge mon blog (overblog) est parfois un peu longue à la détente pour publier les commentaires que vous lui soumettez. Donc attendez une heure ou deux avant de vous fendre d'un "aaaah mon commentaire a été censuré", soyez sympas, ne tombez pas aussi aisément dans le ridicule. Que l'on se raccroche à un minimum de dignité en ce bas monde.

.

.

Après, ça m'arrive aussi de supprimer certains de vos commentaires. Pourquoi ? Parce que j'en ai envie. C'est dégueulasse, dites-vous ? J'opprime votre liberté d'expression ? Ouais, c'est vrai. Mais encore une fois, n'oubliez pas que je suis communiste. Je suis donc génétiquement prédisposé à opprimer votre liberté d'expression.

.

.

.

.

Et ouais, moi aussi j'aime bien troller du second degré sur le communisme et tout. On a des points communs, vous et moi.

.

.

.

.

Sérieusement, je supprime les commentaires qui contiennent des insinuations racistes, sexistes, contre les homos, contre les trans, bref, qui contiennent des trucs qui puent. Pourquoi ? Parce que, vous allez voir, je suis un mec plutôt dérangé : j'aime bien que ce soit propre chez moi. Eh oui ! J'aime bien, quand je rentre chez moi, que ça sente bon. Et les trucs qui puent, ben je les fous à la poubelle. Incroyable, non ?

 

Et ça ne sert à rien de vous plaindre. Vraiment. Si l'un de vos commentaires a été supprimé, c'est probablement parce qu'il était homophobe, raciste, sexiste, et tout ce qui pue. Vous ne partagez pas mon jugement ? Eh bien, c'est con ce qui vous arrive : ça veut dire que vous écrivez des trucs qui puent sans même vous en rendre compte.

.

.

Donc voilà. Ici, vous pouvez vous lâcher et faire caca partout sur la moquette, tant que ça sent pas mauvais. Ailleurs, vous vous abstenez, merci.

.

.

Toi aussi,

ne viens pas troller

sur mon Facebook

 

Partager cet article

commentaires

Melouw 23/01/2015 14:36

Hey ! Des fois je passe sur votre site par hasard, chaque fois par hasard et là ça fait quand-même beaucoup de hasard, alors je lis. Chaque fois je lis. J'y apprends des choses, j'aime le ton, je ne suis pas toujours d'accord, et même parfois je pourrais me transformer en Troll, si le courage me prenait de le faire sous mon nom. Parce qu'un Troll anonyme c'est pas drôle. Et moi je trolle à visage découvert. Certains de vos articles sont incisifs et j’aime ça, quelques références çà et là et renseignements mal pris, mais ce blog a un parti pris intéressant sur une certaine idée de l’édition, pas toujours actuelle hélas. Il faut savoir vivre avec son temps, et les choses bougent, l’édition aussi du moins je l’espère pour elle. Instructif quand on débute, c’est déjà pas mal, ce blog m’égaye, et m’énerve parfois. Je n’hésiterai donc pas, lors d’une prochaine visite de hasard, à vous troller ou à vous féliciter.

stoni 23/01/2015 15:27

Merci de poster dans la page des trolls, même si ce n'était pas exactement un commentaire troll.
Je pense que tu insinues que je ne parle pas assez, ou que je m'intéresse pas, de l'édition numérique, de l'auto-édition, ou autres.
A vrai dire ce n'est absolument pas le but de ce blog. Je n'écris que sur ce que je connais, c'est-à-dire l'édition à compte d'éditeur correctement distribuée / diffusée.
Je ne peux pas écrire sur des choses que je ne connais pas, je n'aurais aucune autorité en la matière et je crois que vous pouvez trouver beaucoup mieux ailleurs à ce sujet.
Je recommande toujours le blog de Ludovic Mir à ceux qui sont intéressés par l'auto-édition.

Mon blog s'adresse donc à tous ceux qui sont intéressés par, ou curieux de découvrir, l'édition que je qualifierais de "classique".

Cédric 16/09/2013 14:42

Hello Stoni,

Pas de 's' à 'quelque' dans l'expression "quelque temps".

Voilà c'était juste pour dire ça, si tu le savais et que c'est simplement une erreur d'inattention, tu as le droit de m'insulter. Si au contraire je viens de t'apprendre quelque chose, tu peux me remercier en te prosternant à mes pieds. Mais évidemment, tu peux aussi ne rien faire ! ;-)

Cédric, le troll orthographique ! ;-)

Joseph 17/09/2013 12:45

Un espace réservé au troll ? Cela ne risque pas de les intéresser. Ils veulent avoir la possibilité de pourrir un site entier. Leurs espaces de prédilection sont les forums virtuels où ils peuvent donner toute la mesure de leur talent !

Stoni 17/09/2013 08:02

merci Cédric, je corrige de suite.

Palim Psestos 12/09/2013 19:29

"Nan mais c n'importe koi cette article, come si on avais pas le droit d'écrire se kon vaut sur internet bordayl ! Ti conné koi a la vie toi d'abor ? T ki pour te prendre pour me dire ce ke jai a dire sur ton blog ?"

Ok, j'ai utilisé la méthode d'expression d'une autre espèce de parasite de l'internet, mais c'est sorti tout seul.

Sinon je valide cette belle observation : "Je suis un mec plutôt dérangé : j'aime bien que ce soit propre chez moi." Tout est dit. Ce n'est pas parce qu'on a des valeurs d'hospitalité qu'on doit accepter chez soi tous les dégueulasses du monde.

stratus cajun 11/09/2013 16:43

C'est parce qu'ils ignorent qu'en vérité, les éléphants sont roses à la délicieuse odeur de vanille. S'ils le savaient, ils seraient très heureux et la troll-attitude ne leur dégoulinerait pas dessus.

paniss 11/09/2013 08:05

Camarade compagnon, si je puis me permettre un conseil:
contre les trolls, une seule attitude: LE MEPRIS!

Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss