Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 14:00

.

Message reçu sur ma boîte mail d'un fidèle lecteur :

 

Bonjour Stoni

Je te propose un thème sur lequel je n'ai rien trouvé sur internet et qui, je crois intéresserait beaucoup de tes lecteurs, enfin qui moi m'intéresse beaucoup!
On sait vaguement que les grandes maisons d'édition Gallimard, Stock, Julliard etc.. ont des spécialités. Telle maison publie plutôt  ceci, telle autre cela...
J'ai essayé de cerner quelle étaient ces nuances, eh bien, je n'ai pas trouvé
J'imagine que c'est très nuancé, compliqué  à décrire, qu'il n'y a pas de règle etc.. mais  le fait d'essayer d'y apporter ton éclairage serait je crois vraiment utile
Crois-moi bien ton fidèle adorateur.

 

.

.

Voici ma réponse,

.

Mon cher fidèle adorateur,
 

Ce "je ne sais quoi" qui différence tel éditeur d'un autre, c'est ce qu'on appelle la ligne éditoriale.  Vaste sujet.

Ta suggestion était donc une excellente idée, qui hélas doit s'avérer irréalisable. Du moins pour ma part.

 

Primo, je n'ai pas le temps pour faire ça. Répertorier tous les éditeurs de littérature bien distribués-diffusés, ça me prendrait une plombe. Alors si en plus je dois cerner pour chacun le genre, la ligne éditoriale, machin truc bidule...

Deuxio, il est très difficile de cerner la ligne éditoriale d'un éditeur. Surtout des maisons qui font un peu de tout, comme Gallimard, Flammarion, etc... Ils ont une telle diversité dans leur catalogue que si je disais, par exemple (ce qui est vrai) "Gallimard est un éditeur plutôt à droite", y'aurait forcément un exemple pour me contredire. Seul l'éditeur, ou le directeur de collection, est censé savoir exactement ce qu'est (ou ce que n'est pas) sa ligne éditoriale : en dehors, cette subtile définition échappe au commun des mortels.

 

Troizio, ça ne vous encouragerait pas à faire vos propres recherches, vous autres mes chers lecteurs, ce qui est un peu dommage. Quand bien même je passerais deux mois à temps plein à rédiger une liste en résumant en trois lignes la ligne éditoriale des uns et des autres, vous vous y arrêteriez sans chercher plus loin. Exemple, si j'écrivais "Gallimard c'est plutôt à droite" et que vous ayez écrit un roman sur la Commune de Paris ou autre, vous ne l'enverriez pas à cet éditeur, alors que, si ça se trouve, Gallimard aurait accepté le manuscrit. Je ne veux pas être responsable de ça.
 

Quatrio, ce serait bien que vous preniez le pli de faire les choses vous-mêmes. C'est un truc récurrent chez vous, tous autant que vous êtes : vous n'avez pas envie de vous casser le cul. Je comprends, moi non plus j'ai pas envie. Mais des fois, quand il faut le faire, il faut le faire. C'est votre manuscrit et croyez-moi, si vous ne vous en occupez pas, personne ne le fera à votre place. C'est l'expérience qui vous parle. Ecoutez-la, bordel de topinambour. Donc, en gros, vous devez vous-même vous rendre en librairie (ou en bibliothèque), feuilleter les dernières parutions, regarder ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à votre oeuvre...
 

Un peu ce que j'explique dans l'article : " pourquoi je ne vous donnerai pas de noms de bons éditeurs ".

 

Bref, bon courage et bonne chance !

.

.

 

 

Une question ?
Envie de partager ? (ton argent, ton corps... non je déconne)
Retrouve Stoni sur Facebook

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Myriam 17/01/2015 16:45

Salut Stoni et merci pour tout.

Et félicitations. Je m'éclate bien à lire ton blog sur l'édition, ce qui n'était pas gagné au départ, vu le sujet.

J'ai envoyé mon manuscrit (roman) à Fayard. A ton avis, dois-je aussi l'envoyer à ses filiales (Mille et Une Nuits et Pauvert) ou le comité de lecture est commun ?

Myriam 18/01/2015 19:10

Merci.

J'ai écumé le Net sans trouver leurs adresses actuelles. J'ai également cherché sur le site de Fayard, sans plus de succès. J'en ai déduit que la maison-mère distribuait les manuscrits en interne. Fayard appelle désormais ces "filiales" (ex maisons d'éditions indépendantes qu'elle a rachetées) des "départements", donc j'imagine que ces ex maisons d'édition ne sont désormais plus du tout indépendantes.

Bonne route, Stoni.

stoni 18/01/2015 16:00

Si sur leur site web c'est la même adresse, je suis pas sûr que ça serve à grand-chose.

Tosh 04/06/2014 13:17

Plus j'avance dans ma lecture de ce site (formidable, merci beaucoup Stoni), plus je me pose cette question complètement inutile et qui pourtant me taraude : avez-vous un mauvais souvenir avec des topinambours ?

lecteur 21/02/2014 20:51

Monsieur Stoni
Nous avons lu avec intérêt votre article "Editeurs qui fait quoi?". Malheureusement, il ne correspond pas à ce que nous recherchons dans le cadre de notre ligne éditoriale.
Votre lecteur

Stoni 22/02/2014 13:25

"Mdr"

Stella No. 21/02/2014 09:35

Oh bah non alors, tu ne veux même pas nous prémâcher le travail? ckoica??? :-P

Le Ripou 19/02/2014 21:58

T'as toujours le guide AUDACE (Annuaire à l'Usage Des Auteurs Cherchant un Editeur) pour t'aiguiller. Ce n'est pas parfait mais c'est ce qui se fait de mieux dans le genre. Peut-être parce que c'est le seul. En tout cas, c'est un outil sérieux pour sélectionner les éditeurs en fonction du type d'ouvrage, de leur volume et fréquence de publications par genres, de savoir s'ils publient des premiers romans ou pas, voire des auteurs français ou pas (mais si, mais si, des éditeurs français qui ne publient pas d'auteurs français, ça existe), de la manière dont ils sélectionnent les manuscrits et en quelle proportion (généralement c'est 10% par la poste et 90% au piston), quels sont leurs auteurs phares, etc. En plus, il t'avertit sur les éditeurs pas sérieux, à compte d'auteur et autres. Ça ne va pas forcément t'éclairer sur leur ligne éditoriale (franchement, je ne vois que les petits éditeurs qui aient encore un semblant de ligne éditoriale, les autres, comme ce sont généralement des stagiaires qui trient les manuscrits, c'est assez flou) mais au moins tu sauras s'ils acceptent des oeuvres comme la tienne et comment les aborder. Certains éditeurs par exemple prospectent à l'américaine, c'est à dire qu'ils préfèrent recevoir un synopsis ou les vingt premières pages et ils te diront s'ils sont intéressés ou pas pour lire la suite. Pas encore très répandu mais il y en a. La plupart des éditeurs repèrent un bon 10% de leurs auteurs via publications dans les revues, à ne pas négliger, etc. C'est peut-être ce que tu cherches.

Le Ripou 21/02/2014 12:09

Ouais, c'est un annuaire, alors forcément ça reflète la diversité de nos chers éditeurs. Y a un système d'étoiles et de tomates pour ceux qui agissent à compte d'auteur. Trois tomates, c'est la louse garantie.

Stoni 21/02/2014 11:53

C'est en effet une piste intéressante pour ceux qui sont à la recherche de semblables listes, merci du tuyau. Mais triez bien les éditeurs ça m'a l'air de mélanger tout et n'importe quoi.

Présentation

  • : Le blog de stoni
  • Le blog de stoni
  • : Blog d'un jeune écrivain... en direct depuis les tréfonds de la praxis. Ma vie matérialiste, ma cigarette électronique, du marxisme-léninisme et tous mes malheurs d'auteur publié.
  • Contact

Aide des auteurs

  LE MEILLEUR DES ARTICLES SUR L'EDITION ET L'ECRITURE...

 

Commencer un roman : au secours !

 

Mon roman est-il publiable ?

 

Mes romans n'intéressent personne !

 

Y'a-t-il un âge minimum pour être édité ?

 

Trop vieux pour être édité ?

 

 

Préparer son manuscrit / la lecture des manus

 

Améliorer son manuscrit

 

 

Comment avoir un bon style

 

Les méthodes et ateliers d'écritures

 

Par qui se faire relire avant d'envoyer le manuscrit ?

 

Mon avis sur les coachs et conseillers littéraires

 

L'importance d'un bon niveau de langue

 

Protéger son manuscrit

 

A qui envoyer son manuscrit (la ligne éditoriale)

 

Faut-il rappeler les éditeurs ?

 

Comprendre l'édition : 1

 

Comprendre l'édition : 2 (le comité de lecture)

 

Premiers contacts avec l'édition

 

Arnaques : édition numériquel'Harmattan Léo Scheer et les Nouveaux Auteurs

 

Des noms de bons éditeurs ?

 

Le contrat d'édition

 

Comment repérer un mauvais éditeur avant de signer

 

L'importance de la distribution / diffusion


Combien gagne un écrivain ?

 

Négocier son à-valoir

 


Négocier les corrections demandées par l'éditeur

 

 

La dure réalité du monde de l'édition

 

Faire éditer des nouvelles

 

La promotion du roman : critiques et publicité

 

Je suis à la Fnac, et alors ?


Je suis passé sur France Culture, et alors ?


Les critiques négatives, que faire ?

 

 

 

 

Et bien sûr tous les articles sur ma vie d'écrivain au jour le jour.


 

 

 

POUR M'ECRIRE C'EST ICI SVP

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Contacter le Stoni 1983

Flux RSS

http://stoni1983.over-blog.com/rss